Partager

KARA MBODJ est le nouveau défenseur central du Royal Sporting Club Anderlecht. Le Sénégalais nous arrive du KRC Genk et il a signé un contrat d’une durée de quatre ans avec les Mauve et Blanc. Notre nouveau joueur a réussi ses tests physiques et médicaux. En tout début de soirée, il a été présenté aux divers médias au centre de formation de Neerpede. 

« Je suis très content d’être ici », lançait Kara Mbodj. « Je n’ai vraiment pas eu besoin de beaucoup de temps pour prendre ma décision. Le RSCA est un grand club. Le meilleur de Belgique ! J’ai vécu deux belles années au KRC Genk, pour lesquelles je tiens particulièrement à les remercier, mais j’avais besoin d’un nouveau défi. Mon ami Cheikhou Kouyate ne m’a dit que des choses positives au sujet du Sporting. Je me rends compte qu’il ne sera pas simple de succéder à Chancel Mbemba, mais je suis convaincu de mes capacités. Mon ambition ? Devenir champion et faire des progrès individuels. »

Le manager Herman Van Holsbeeck était ravi. « Je suis très heureux de pouvoir vous présenter Kara. Ce fut un dossier très difficile et de nombreux clubs anglais étaient intéressés, mais il nous a cependant choisis. J’en suis quand même assez fier, car il a toujours été notre premier choix. Je considère ce transfert comme le plus important de notre mercato. La saison passée, nous encaissions trop de goals sur phases arrêtées et il nous manquait un élément de cette stature. Je suis convaincu qu’il est la pièce du puzzle qu’il nous manquait afin de remporter un nouveau titre », assurait notre dirigeant.

Besnik Hasi prit alors la parole. « Dès que nous avons su que Chancel Mbemba allait nous quitter, j’ai dit à la direction d’embaucher Kara Mbodj. Il était vraiment notre priorité absolue. Il devient de plus en plus difficile de recruter un tel joueur en Belgique, mais il voulait lui-même venir au RSCA et cela a naturellement facilité les choses. Kara constituera une indiscutable plus-value. Il est solide sur les phases arrêtées et il a de bons pieds. C’est, en outre, une grande personnalité sur la pelouse et dans le vestiaire. Par ailleurs, il connaît parfaitement très bien notre compétition », concluait le coach.