Partager

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, a annoncé ce vendredi que les arriérés de salaire du sélectionneur national, Aliou Cissé, et de son staff ne seront sous peu qu’un mauvais souvenir confirmant ainsi l’information parue dans le quotidien sportif Stades.

‘’Les procédures ont pris du temps, c’est souvent le cas quand un nouvel entraîneur est désigné’’, a expliqué le président de la FSF dans un entretien avec la radio privée RFM.


Le président Senghor a expliqué ce retard par les procédures administratives, expliquant qu’entre l’approbation du contrat par la tutelle et les décaissements, il faut savoir patienter.


Il a rappelé que c’était le cas du temps de l’ancien sélectionneur Alain Giresse, reconnaissant toutefois que c’est plus sensible quand il s’agit d’un technicien local.


Me Augustin Senghor a cependant tenu à saluer le comportement du sélectionneur national Aliou Cissé qui ne s’est jamais plaint de cette situation allant jusqu’à couper court à toutes les supputations autour de ce sujet.


Citant le Directeur de l’administration générale et des équipements du ministère des sports (DAGE), Baba Ngouye Samb, le quotidien sportif a annoncé ce vendredi que le sélectionneur national et ses adjoints, qui sont restés cinq mois sans percevoir leurs salaires, passeront à la caisse durant ce mois d’août.