Partager
FSF

La mission de prospection devant séjourner à Windhoek à partir du  dimanche 9 août prochain, en vue de la rencontre de la 2ème journée des éliminatoires de la CAN- 2017, est suspendue à la décision des autorités namibiennes, qui ont rejeté la demande de visa formulée par la Fédération sénégalaise de football.

C’est toujours l’incertitude pour les missionnaires qui devaient s’envoler pour Windhoek depuis lundi, afin de mieux préparer la deuxième journée des éliminatoires de la CAn- 2017 devant mettre aux prises namibiens et sénégalais, le 5 septembre prochain. la fédération sénégalaise de football qui a saisi son homologue namibienne a vu sa demande de visa d’entrée pour Aliou Cissé, Amadou Kane et un membre du ministère des sports, désignés pour la mission de prospection  dans la capitale namibienne, rejetée.la raison évoquée par les futurs adversaires du sénégal est d’ordre administratif. «Au niveau de la Fédération, nous avons saisi les autorités fédérales namibiennes par courriel pour les informer de l’arrivée de la mission de prospection qui doit séjourner dans leur pays, pendant  quatre jours. Par la même occasion, on leur a demandé de prendre des dispositions pouvant permettre aux missionnaires d’effectuer le voyage sans problème.

À cet effet, on a transmis les noms de ces derniers. Mais, on s’est heurté à un problème administratif. À leur niveau, ils nous font comprendre que les dossiers sont incomplets. Par conséquent, nous devons leur faire parvenir une attestation de réservation d’hôtel en territoire namibien, sans oublier celle du billet d’avion», apprend-t-on du côté d’ouest foire. notre source poursuit : «Ce qui complique davantage le dossier, c’est qu’après avoir réuni tous ces documents, il faut attendre cinq jours franc pour recevoir une réponse. Si rien n’est fait dans ce sens, les missionnaires risquent de ne pas aller à la date voulue, c’est à dire le 9 août prochain. Mais, Aliou Cissé lui peut voyager avec ses documents français parce que dans cette partie d’Afrique australe, on est plus souple quand il s’agit de documents européens. Et, Aliou Cissé, étant un binational, a un passeport français. Donc, son cas est moins compliqué que ceux d’amadou Kane et de l’élément du ministère des Sports qui doit les accompagner».

Par ailleurs, le ministère des sports, chargé de saisir les autorités consulaires de l’ambassade d’Afrique du sud pour l’obtention d’un visa de transit, s’est, lui aussi, heuré au refus catégorique des diplomates sud-africains. «Les choses se compliquent davantage. À notre niveau aussi, nous avons acheminé les documents des missionnaires à l’ambassade d’Afrique du Sud à Dakar. Malheureusement, on nous a fait comprendre que les dossiers ne pouvaient pas être récupérés parce qu’il y a certains documents qui manquent. Ils exigent qu’on présente une lettre des autorités namibiennes qui prouve que les missionnaires auront leur visa d’entrée à l’arrivée. C’est-à-dire à l’aéroport de Windhoek. On a insisté en vain. Parce que les Sud-Africains nous ont fait comprendre que cette décision est prise, suite à un accord des pays de la sous-région qui veulent vraiment sécuriser leurs frontières», souffle un responsable. toutefois, notre informateur soutient : «On pouvait passer par le Kenya sans visa. Mais à ce niveau aussi, il faut transmettre les documents à l’agence de la compagnie kenyane quinze jours avant la date de départ. Informés de cette situation, nous avons saisi la Fédération pour qu’elle comprenne que toutes les démarches ont été entreprises», a-t-il conclu.