Partager
Papy Djilobodji (Nantes) joie

Il devait quitter le FC Nantes aux premières lueurs du mois de juin, mais Papy Djilobodji fait toujours partie de l’effectif. Le défenseur sénégalais, auquel ne reste qu’un an de contrat, attend de trouver une porte de sortie à un prix qui satisfasse son président Waldemar Kita.

Celui-ci déplore ce mercredi, dans les colonnes de Presse-Océan, les rapports désormais conflictuels qu’entretient le joueur de 26 ans avec son club : « Il y a quelques touches. Maintenant, il va falloir être patient… Je regrette juste qu’il ne joue pas le jeu jusqu’à la fin. Qu’il fasse la guerre. C’est dommage. »

Le Celta Vigo, avec qui Djilobodji se serait déjà mis d’accord, n’aurait toujours pas répondu aux exigences financières du président Kita. Des clubs anglais et turcs suivraient également le stoppeur de l’équipe du Sénégal.