Partager

Le comité directeur du Casa sports compte lancer une souscription volontaire en vue de boucler le budget prévisionnel de 14.042.000 francs pour prendre en charge ses équipes senior et junior qualifiées en finale de Coupe du Sénégal.

’’Dès samedi, nous allons donc ouvrir un guichet au niveau de la pharmacie Ajamat (lieu de travail du trésorier du club) pour permettre à tous ceux qui le désirent de faire une souscription pour le Casa sports en direction de cette finale’’, a déclaré vendredi, lors d’un point de presse, le secrétaire général, Siaka Bodian.


Le Casa sports (ligue 1) rencontre le 8 août prochain Génération foot (ligue2) qui a obtenu jeudi son ticket pour la finale de la Coupe du Sénégal, aux dépens du Jaraaf de Dakar, battu (2-1) à l’issue de la deuxième demi-finale jouée au stade Demba Diop.


Le club fanion de Ziguinchor s’est qualifié mercredi en finale de la Coupe du Sénégal, en éliminant (1-0) Dakar Sacré cœur au Stade Aline Sitoë Diatta.


Les dirigeants du Casa sports ont prévu de faire des pointes au niveau des différentes banques de la place pour boucler le budget prévisionnel de 14.042.000 francs.


Ils ont lancé un appel aux responsables politiques de la Casamance constituée des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda pour venir en aide au Casa sports qui aligne 3 équipes en Coupe du Sénégal (senior et junior en finale et féminine en demi-finale).


Le comité directeur du Casa a également sollicité l’appui des opérateurs économiques, des Organisations non gouvernementales intervenant dans la zone Sud.


’’Ce sont ces stratégies que nous voulons mettre en avant pour que, dans une sorte d’opération coup de poing en un temps record, réaliser ce budget-là’’, a déclaré Siaka Bodian.


’’Nous attendons de tout le monde une participation volontaire. C’est le Casa sport de tout le monde. Nous allons attendre de chacun de vous un élan de générosité et de solidarité pour arriver à bon port et faire une belle prestation’’, a lancé le président Seydou Sané.


’’Quand le Casa sports joue, ce sont toutes les régions du Sénégal qui vibrent’’, a-t-il dit, soulignant que ’’le Casa est incolore et inodore. Le Casa ne sent pas ethnie, ni religion et ni politique’’.