Partager
arrivee des lions

Il a tenu à apporter des précisions sur les conditions de voyage des Lions qui doivent croiser le fer, à Windhoek, avec la Namibie, le 5 septembre prochain. Mais, Ibrahima Ndao, le directeur de cabinet du ministre des Sports, n’a pas apporté d’éclairage sur ce dossier. Se limitant à dire qu’il n’est pas en mesure de confirmer si un vol spécial sera affrété pour ce long voyage de l’équipe nationale

Suite à l’article intitulé «Namibie / Sénégal : déplacement des Lions, l’avion spécial oppose la FSF et le ministère», paru dans Stades d’hier mercredi, relatant un malentendu entre la Fédération sénégalaise de football et le ministère des Sports à propos de la mise à disposition d’un avion spécial aux Lions pour leur déplacement en Namibie, en septembre prochain, la tutelle est montée au créneau pour apporter des éclaircissements, par le biais d’Ibrahima Ndao.

Magnifiant les relations qu’entretiennent les deux entités, et le travail en synergie de la commission mixte chargée de piloter le dossier des éliminatoires de la cAN-2017, le directeur de cabinet du ministère des Sports n’a pas éclairé pour autant la lanterne de l’opinion. «Je voudrais  préciser qu’on est en parfaite entente avec la Fédération sénégalaise de football. Nous sommes dans une posture pour mettre notre équipe nationale dans les meilleures conditions de performance. On s’inscrit dans ce cadre conformément aux instructions que le ministre Matar Bâ a données. C’est de cela que je voulais simplement parler», a-t-il juste indiqué au bout du fil.

A la question de savoir si l’état est dans les dispositions d’affréter un vol spécial aux Lions pour leur permettre de rallier Windhoek, via Paris sans impair, Ibrahima Ndoa a fait dans le clair-obscur. «Ce n’est pas ça la question», a-t-il laconiquement lancé. Et de poursuivre : «Moi, je ne veux pas parler de cela. Pour cette question précise, il faudra s’adresser à la Direction de la haute compétition ou à la cellule de communication du ministère. Moi les éclaircissements que je veux apporter, c’est qu’il n’y a aucune nuance dans les relations entre le ministère des Sports et la FSF. On se réunit avec les responsables pour mettre l’équipe dans les meilleure  conditions de performance», a-t-il conclu, sans donner une réponse précise à cette question du vol spécial souhaité par le sélectionneur national Aliou cissé et le comité excutif de la FSF, qui a déjà entériné la proposition du technicien comme il l’a toujours fait par le passé.