Partager

En novembre 2014, El-Hadji Diouf a signé un contrat avec le club de Sabah FA en Malaisie. La star du football sénégalais a été nommée capitaine et entraîneur-adjoint du club.

Après ses bons débuts, 4 buts en 10 apparitions, l’ancien international sénégalais a commencé à critiquer les dirigeants de son nouveau club. La situation s’est aggravée quand l’attaquant de 34 ans a raté plusieurs entrainements du Sabah. Mais El-Hadji Diouf ne s’est pas arrêté là. L’ancien joueur de Bolton est entré en contact avec un autre club malaisien, le JDT. En effet, lors d’une interview accordée à la télévision Johor FA, El Hadji Diouf a confié vouloir crée une académie du JDT au Sénégal. Le joueur est allé dire aussi qu’il peut porter les couleurs de ce club sans salaire.

En colère pour tous ces actes commis par le sénégalais, les dirigeants du Sabah lui ont retiré le brassard de capitaine et ont menacé de le renvoyer du club.

« C’est une situation triste mais en tant que directeur de l’équipe de Sabbah Rhinos, je dis qu’El Hadji Diouf n’est pas professionnel. Parce que Diouf est le capitaine de l’équipe et pendant la saison en cours il ne devait pas s’impliquer avec une autre équipe autre que la nôtre, y compris le JDT puisqu’il est en contrat avec le Sabbah. Il a donc l’obligation de jouer pour nous car c’est nous qui payons son salaire », a indiqué le Team Manager de l’équipe.

« Aucun joueur n’a le droit de critiquer ou faire des commentaires sur la mission, la vision ou la gestion du club. Nous ne divulguerons pas notre vision ou notre mission à un joueur, c’est notre politique. D’ailleurs, notre mission et notre vision a été transmise à nos adversaires par El Hadji Diouf comme il l’a fait récemment à la télévision Johor FA… Quand Diouf arrivera en faisant les mêmes remarques, il sera suspendu », a-t-il ajouté.