Partager
england diouf
Diouf, Fadiga, Aliou Cissé, Henri Camara

La Premier League anglaise est devenue la destination privilégiée des Lions. Chaque année, le contingent de Sénégalais évoluant dans l’élite anglaise s’accroît. Cependant, le prestigieux championnat anglais n’a pas toujours été un paradis pour les joueurs sénégalais qui s’y sont aventurés. Beaucoup ont échoué au pays de la reine Elisabeth 2.

El Hadj Diouf, l’envol brisé chez les Reds
Arrivé à Liverpool après le Mondial 2002 pour un transfert estimé à 18,5 millions d’euros (12 milliards de FCFA),  El Hadj Diouf était attendu comme la future star des Reds. Cependant, le Ballon d’Or africain 2001 et 2002 ne s’est jamais  imposé aux côtés de Steven Gerrard et compagnie. Pour sapremière année, Dioufy avait disputé 29 matchs de championnat pour ne trouver le chemin des filets qu’à 3 reprises. La deuxième année est même catastrophique puisqu’il n’a inscrit aucun but en 26 matchs disputés. Sa saison moyenne et ses relations tendues avec Gerard Houiller poussent les propriétaires d’Anfield à le prêter à Bolton, pour la saison 2003-2004. Présenté alors comme la nouvelle star des Wanderers, ses statistiques n’ont cependant pas été impressionnantes. En quatre saisons, le vice-champion d’Afrique 2002 avait inscrit 21 buts en 114 rencontres. Loin des performances d’un Demba Ba, auteur de 7 buts en 12 matchs avec West Ham (2011) et 16 buts la saison suivante avec Newcastle en 34 matchs (2012). En 2008-2009, la Bad Boy prenait la direction de Sunderland où il rejoignait l’ancienne star de Manchester United, Roy Keane. En 14 matchs de championnat joués avec les Blacks Cats, il ne marquait aucun but. L’aventure anglaise de Diouf en Angleterre se termine à Blackburn où il a évolué de 2008 à 2011 inscrivant 4 buts en 60 rencontres. Le quart-finaliste de la Coupe du monde 2002 jouera ensuite en division inférieure à Doncaster (2011-2012) et Leeds (2012-2014).

Salif Diao, freiné par des blessures récurrentes
Après une bonne saison à Sedan et une brillante Coupe du monde 2002 avec les Lions, Salif Diao a aussi pris le chemin de l’Angleterre où Liverpool avait déboursé 7 millions d’euros (4,5 milliards de FCFA) pour le recruter. Freiné par des blessures récurrentes et la forte concurrence au milieu des Reds, Salif Diao ne s’est jamais imposé chez le club aux 18 titres de champion d’Angleterre. En 2005, son prêt à Birmingham est peu concluant. Il n’y dispute que deux matchs. Salif Diao prendra part à 13 rencontres lors de son second prêt à Portsmouth. Prêté de nouveau à Stoke City (2006) avant d’être définitivement transféré, le milieu sénégalais jouera 106 matchs entre 2006 et 2012. En 10 ans de présence en Angleterre, Salif Diao a disputé 182 matchs, toutes compétitions confondues, soit une moyenne de 18 matchs par saison.

Aliou Cissé, l’aboyeur s’est tu en Premier League
Avec El Hadj Diouf et Salif Diao, il est l’un des nombreux Lions à débarquer en Angleterre après la brillante Coupe du monde 2002. L’ancien capitaine de l’équipe nationale du Sénégal ne s’est jamais imposé comme titulaire indiscutable dans les clubs de Premier League où il a évolué. Entre 2002 et 2004, il n’a disputé que 37 matchs avec Birmingham. Son passage à Portsmouth n’a pas aussi marqué les esprits. L’ancien Parisien n’y a joué que 27 matchs en deux saisons. Aliou Cissé quitte l’Angleterre en 2006 pour retourner en France où il rejoint Sedan.

Ferdinand Coly, un match et c’est tout
Titulaire indiscutable à Lens où il dispute 64 matchs entre 1999 et 2002, Ferdinand Coly est prêté à Birmingham  pour six mois avec option d’achat. Le passage de l’homme aux dreads locks chez les Blues de Birmingham City se résume en une seule rencontre perdue contre Arsenal sur le score de 4-0. Le défenseur sénégalais retourne à Lens où il joue 10 rencontres avant de prendre la direction de l’Italie (Pérouse, Parme).

Pape Bouba Diop, le géant aux pieds d’argile
C’est en 2004 que le géant sénégalais rejoint l’Angleterre pour signer à Fulham. Il y passera trois saisons  pendant lesquelles il jouera 74 matchs avant de rejoindre Portsmouth. De 2007 à 2010, Pape Bouba Diop, souvent blessé, a disputé 53 matchs. Il quittera l’Angleterre pour la Grèce et AEK Athènes avant de revenir pour signer à West Ham.

Habib Bèye entre relégation et prêt
Après un brillant parcours à l’Olympique Marseille où il a disputé 174 matchs et porté le brassard de capitaine, Habib Bèye a signé à Newcastle en 2007. Les Magpies avaient déboursé 4 millions d’euros (2,6 milliards de FCFA) pour la venue du défenseur international sénégalais. Bèye y dispute 54 matchs avant que le club ne soit relégué en division inférieure en 2009. Il rejoint ensuite Aston Villa pour 3 ans contre un chèque de 2,9 millions d’euros (1,9 milliard de FCFA). Il sera très peu utilisé par les Villans qui le prêteront à Doncaster en 2011 avant de le libérer.

Henri Camara, le «Lapin Flingueur» perd ses munitions
Le «Lapin Flingueur» a débarqué en 2003 à Wolverhampton, promu en Premier League, après avoir fait les  beaux jours de Sedan, Grasshopper, Neuchatel et Strasbourg. Le montant du transfert s’élevait à 2,2 millions d’euros (1,4 milliard de FCFA) pour un contrat de 4 ans. Pour sa première saison, Henri inscrit 7 buts en 30 matchs de championnat. Cela ne convainc pas les Latics qui, relégués en D2, le prêteront au Celtic Glasgow la saison suivante, avant de le céder à Southampton en 2005. Le meilleur buteur de l’histoire des Lions ne s’éternisera pas chez les Saints puisqu’il n’y passe qu’une saison durant laquelle il inscrit 4 buts en 12 rencontres. Nouveau promu en Premier League, Wigan sollicite l’enfant de Karack qui signe un nouveau contrat (2005-2006). Il marque 12 buts en 29 matchs et contribue à sauver son club de la relégation. Cependant, le joueur formé au Jaraaf ne confirme pas la saison suivante (2006- 2007) avec seulement 6 réalisations en 23 matchs. Prêté à West Ham (2007-2008), Henry est confronté à une cascade de blessures qui gâchent sa saison. Le détenteur du record de sélections en équipe nationale (99) ne dispute que 10 matchs au cours desquels il ne parvient pas à scorer. De retour à Wigan (2008-2009), le «Lapin Flingueur» est confiné au banc à cause de la rude concurrence de joueurs comme Emil Heskey et Amr Zaky. Il sera de nouveau prêté à Stoke City (2008-2009) où il ne dispute que 4 rencontres pour aucun but inscrit. L’aventure anglaise d’Henry Camara se termine à Sheffield United (2009-2010), en Championship. Le club échoue dans sa tentative de montée et Henri quitte définitivement l’Angleterre pour la Grèce.

Khalilou Fadiga, le «gaucher magique» sans la bonne formule
Après son transfert avorté à l’Inter Milan, en 2003, à  cause d’une arythmie cardiaque, Khalilou Fadiga signe àBolton (2004) où il rejoint El Hadj Diouf. Le «gaucher magique » est alors victime d’un malaise à l’échauffement lors  d’un match de Coupe de la Ligue anglaise entre Bolton etTottenham. Le cardiologue qui l’avait opéré avait alors estimé qu’il s’agissait d’un «sérieux signe d’arrêt de sa carrière de footballeur». Cependant, Fadiga reprend la compétition avec l’équipe réserve de Bolton fin décembre 2014, puis l’équipe première en fin décembre 2004. Il jouera 5 matchs avec les Wanderers lors de la saison 2004-2005. À l’entame  de la saison 2005-2006, l’ancien Auxerrois est prêté à Coventry, en D2, où il joue 4 matchs avant de retourner à Bolton pour y terminer la saison. Fadiga est malheureusement victime d’une rupture des ligaments croisés. Ces performances sont à la baisse et Bolton décide de le libérer. Après plusieurs essais à Portsmouth, Watford et Hull City, il s’engage avec Coventry, le 23 février 2007, pour quatre mois. À la fin de ce contrat, il quitte définitivement l’Angleterre pour finir sa carrière en Belgique.