PARTAGER

L’arrière gauche sénégalais Armand Traoré pourrait, selon le site du quotidien sportif français L’Equipe, rebondir à Lille (élite française), qui cherche à se renforcer derrière avec un défenseur qui tarde à donner la pleine mesure de son potentiel entrevu depuis ses débuts à l’AS Monaco.

En situation d’échec aux Queens Park Rangers (QPR), Traoré, qui a rejoint l’équipe nationale du Sénégal en 2011, pourrait faire partie des nouvelles recrues d’Hervé Renard. Ce dernier a remplacé René Girard sur le banc des Dogues.

Avec 15 matchs disputés la saison dernière dont sept seulement en tant que titulaire, Armand Traoré devrait profiter de ce rebond pour revenir au devant de la scène. Tellement l’arrière gauche déniché par Arsène Wenger, tarde à éclore véritablement.

Barré par la concurrence à Arsenal à son arrivée en 2005 par Gaël Clichy et Michaël Sylvestre, l’ancien international Espoir français n’a jamais réussi à s’imposer chez les Gunners où il a joué entre de 2005-2011, 35 matchs selon des sites spécialisés.

Mais ce n’est pas seulement à Arsenal que l’arrière gauche international a connu des difficultés.

Ni à Portsmouth dans le championnat anglais, ni à la Juventus (Italie) encore moins en équipe nationale du Sénégal, l’arrière gauche n’a jamais réussi à s’imposer, malgré un potentiel vanté par les plus grands techniciens et fins observateurs du football mondial.

 A 27 ans, il reste encore un joueur au grand potentiel qui n’arrive toutefois à s’imposer. Il a été appelé en équipe nationale lors de la CAN 2012. Mais peu de gens se souviennent qu’il a été dans le groupe de performance.

 Dans la Tanière, il a été barré par Cheikh Mbengue. Et aujourd’hui, on ne parle presque plus de lui, tellement Mbengue et Pape Ndiaye Souaré, qui a quitté Lille pour Crystal Palace (élite anglaise) en janvier dernier, sont passés devant lui dans la concurrence.

Si les deux parties tombent d’accord, le natif de Paris aura l’occasion de passer du cap d’éternel espoir à celui d’un véritable footballeur de très haut niveau.

 Chez les Dogues, depuis le départ de Pape Ndiaye Souaré, on attend encore qu’un arrière gauche s’impose.

 A l’international sénégalais de saisir sa chance dans une équipe en véritable mue, après plusieurs départs et l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Hervé Renard. L’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire cherche à se faire un nom dans le football français, après avoir remporté deux CAN avec les Eléphants (2015) et les Chipolopolo de la Zambie (2012).