Partager

Ablaye Yaré Faye ne manque pas d’ambitions avec la sélection olympique du Sénégal. En effet, pour sa première convocation chez les U23, le sociétaire d’AEK Athènes (club de D2 Grèce), âgé de 21 ans (1,86m pour 80 kg), veut gagner une place de titulaire dans le dispositif du coach Serigne Saliou Dia.

Ablaye Yaré, comment avez-vous réagi après cette sélection chez les u23 pour les deux matchs amicaux internationaux contre l’Algérie ?

C’est une sélection que j’ai accueillie avec beaucoup de joie et de satisfaction. Porter le maillot national du Sénégal est un honneur et une fierté pour tout footballeur. Je suis prêt à relever le défi. Il nous faut d’abord remporter nos deux matchs amicaux  contre l’Algérie.

Vous êtes décidé donc à gagner votre place de titulaire chez les olympiques…

Bien sûr. Je veux marcher sur les traces de nos devanciers. C’est-à-dire se qualifier aux prochains Jo, et aller le plus loin possible dans cette compétition.

Comment se passent vos vacances à Keur Massar ?

Là, je suis bien. Je les passe avec la famille et les amis. on rigole tout le temps.

Pouvez-vous retracer votre parcours de footballeur ?

J’ai débuté dans le Navétane avec l’ASC thiossane de Pikine, Nguélaw de dakar, avant d’aller au maroc, puis en ukraine. À mon retour au Sénégal, j’ai un peu joué avec l’AS douane, avant de repartir à l’AeK Athènes, en grèce.

Quelle est votre situation contractuelle à l’aeK athènes ?

J’ai signé un contrat de 4 ans et il me reste encore 3 ans à honorer. l’année dernière, ma saison avec AeK Athènes n’était pas fameuse. Car je n’étais pas épargné par les blessures. Parfois je jouais des bouts de match, parfois je jouais comme titulaire.

Quels sont vos objectifs avec aeK athènes la saison prochaine?

Après le titre de champion de la d2 grecque remporté l’année dernière, AeK Athènes évoluera dans l’élite cette saison. on veut faire bonne figure dans le championnat et, pourquoi pas, rejouer la ligue des champions. on s’était hissé en quarts de finale, avant de perdre devant la redoutable formation de l’olympiakos

Côtoyez-vous des joueurs sénégalais dans ce championnat grec ?

J’avais croisé Henri Camara, à deux reprises. Il me donne des conseils et on passe souvent du temps ensemble. Il y a aussi deux autres Sénégalais que je côtoie dans ce championnat grec. Mon objectif, c’est de jouer en Angleterre, en espagne ou en Italie dans l’avenir. Je ne dirai pas que j’ai le talent nécessaire, mais je continuerai à travailler dur pour y arriver. J’ai des contacts avec des clubs grecs, de la turquie et même en deuxième  division française. J’étudierai la meilleure proposition, avant de m’engager avec une quelconque formation. Pour l’instant, je me concentre sur la sélection olympique du Sénégal.