Partager

Il règne toujours une certaine incertitude quant à l’avenir de Moussa Konaté (22 ans) au FC Sion. L’intérêt que suscite l’attaquant sénégalais se fait de plus en plus vif.

Il semble qu’il n’y ait guère que Didier Tholot qui cherche à freiner l’emballement autour de son buteur (20 réalisations en 32 rencontres la saison passée). «Je pense que Moussa sera encore avec nous cette saison», avait dit le coach français mardi dernier devant la presse.

Un sentiment qui demeure le même au sortir du match amical contre Lausanne-Sport samedi (défaite 2-3), mais qui est devenu plus nuancé. «Pour l’instant, Moussa est avec nous et se prépare pour commencer la saison avec nous. Après, si une offre mirobolante est proposée à mon président…»

Konaté ne dit rien

Le président, justement, n’est pas le dernier à alimenter la machine à bruit durant ce mercato. Une fois, Christian Constantin affirme qu’il conservera le Sénégalais au moins jusqu’à cet hiver, une autre fois il évoque des offres à hauteur de 15 millions de livres sterling en provenance d’Angleterre sur lesquelles il pourrait tomber d’accord.

«Ça fait partie du truc», glisse une voix anonyme du club pour laisser entendre qu’il s’agit en premier lieu de faire parler du joueur, mais que Sion n’a pas l’intention de vendre tout de suite.

Pour couper court aux spéculations, le plus simple aurait été que Moussa Konaté exprime une bonne fois son intention de rester (ou pas). Sauf que le Sénégalais, présent à La Sarraz pour assister à l’amical contre le LS mais sans jouer (comme tous les autres internationaux du club revenus plus tard de vacances), n’a pas voulu. Ou n’en a pas eu le droit.

Hanovre fait le forcing

On sait que Christian Constantin a repoussé une offre de Saint-Etienne d’environ 8 mio de francs. Des formations anglaises sont sur le coup. Mais aussi Hanovre, visiblement très intéressé. Le site d’informations sénégalais Sen360 en fait état et cite, sans le nommer, un «proche du joueur».

«Les propositions se sont intensifiées dernièrement, explique cette source. Nous sommes en train d’étudier les différentes possibilités qui s’offrent à nous. Aujourd’hui, la piste d’Hanovre reste chaude. Maintenant, à notre niveau, on ne se prend pas la tête. Il faut étudier toutes ces offres, tout en mettant sur la balance toutes les éventualités. Il est clair que Moussa n’a pas toutes les cartes en main, aujourd’hui, pour prétendre jouer en Angleterre, mais je pense qu’il est temps qu’il aille voir ailleurs pour s’aguerrir et continuer son apprentissage.»

Habituel jeu de poker menteur en période de transferts ou réelle volonté d’aller voir plus haut? Manœuvre pour faire monter les enchères ou ferme volonté du club de garder son meilleur attaquant? Réponse dans les semaines à venir.