Partager
As Pikine

Championne en titre la saison dernière et réussissant le doublé par la même occasion, l’As Pikine vit paradoxalement le cauchemar en cette fin de saison. Conséquence : les Pikinois, en lutte avec l’autre «africain», Ngor, flirtent avec la relégation en Ligue 2 à deux journées de la fin du championnat d’élite.

Classés avant-derniers de la Ligue 1, les Pikinois sont en lutte pour éviter la descente en Ligue 2 à deux journées de la fin. Avec la relégation du Port, les champions du Sénégal vont se battre avec Ngor, détenteur de la Coupe du Sénégal, pour le maintien.
Pourtant chez les joueurs, on croit au miracle. Ils disent avoir des ressources mentales pour surmonter la pente. C’est ce qui ressort  des propos du capitaine de l’équipe, Badara Ndione, joint hier par Le Quotidien. «On croit toujours au maintien. On est loin d’être abattus par ce passage difficile que traverse notre club. On s’entraîne et on met la caisse à fond pour atteindre notre objectif qui est de rester au sein de l’élite du football sénégalais. On est conscients qu’on n’est pas mathématiquement condamnés. On va mettre les bouchées doubles par rapport aux deux matchs qui nous restent à jouer», a-t-il commenté.
Disposant d’une force mentale pour remonter la pente, le capitaine de l’équipe promet que tous les joueurs s’y mettront à fond pour remporter le match de l’avant-dernière journée contre l’Uso, avant de clôturer face à Diambars. Deux rencontres contre des équipes de haut du tableau qui présagent de la difficulté de la tâche. Mais Badara Ndione relativise : «Tous nos matchs ont été difficiles. Si vous avez l’habitude de les suivre, vous vous en rendrez compte», indique-t-il.
Cette opération de maintien qui débute contre l’Uso sera précédée d’un match de quart de finale de la Coupe du Sénégal  que les Pikinois livrent le 7 juillet prochain contre la Douane. Ayant retrouvé son compère en défense Cheikh Wade, revenu de blessure et avec qui il trouve une certaine complémentarité, Badara Ndione ne veut pas faire dans la demi-mesure. «Nous voulons remporter tous nos matchs», prévient le défenseur de Pikine.
Si l’éventualité d’une descente en Ligue 2 se présente, le joueur de l’équipe de la banlieue dit qu’il s’en remettra à Dieu. Et qu’il ne faut pas occulter, selon lui, que son équipe provient de la Ligue 2 avant d’intégrer l’étage supérieur du football professionnel en 2009.