Accueil lions locaux CHAN 2016 Match retour des Lions locaux à Banjul : Des techniciens...

CHAN 2016 Match retour des Lions locaux à Banjul : Des techniciens prônent la prudence

Partager

Vainqueurs (3-1) au match aller, les Lions locaux seront attendus ce samedi à Banjul pour la manche retour, dans le cadre des préliminaires du Championnat d’Afrique des nations (Chan). Si côté sénégalais, on prône la prudence, côté gambien, on évoque plutôt le soutien psychologique.

L’Equipe locale du Sénégal, victorieuse de la manche aller 3-1 aux dépens de celle de la Gambie, doit jouer la prudence notamment en début de rencontre pour assurer sa qualification, a analysé Aliou Kandji interrogé par la radio privée Rfm. «Nous devons être prudents en défense, attendre un peu», a déclaré l’ancien entraîneur de l’As Douanes et du Jaraaf, entre autres clubs. Kandji avance que le Sénégal, en gagnant 3-1 à l’aller, a pris une «bonne option» dans le sens de la qualification au prochain Chan. Mais il a tenu à prévenir que ce n’est pas encore gagné pour les Lions. «Il faudrait de la concentration du début à la fin de la rencontre», a-t-il prévenu, relevant que la rencontre prévue ce samedi à l’Independence stadium de Bakau (Gambie) sera difficile. L’équipe dirigée par Moustapha Seck doit «penser aussi à une bonne utilisation» en veillant à sa conservation, a-t-il dit, avant d’appeler à «la plus grande efficacité devant le but adverse» dans ce match se jouant à l’extérieur.

«Soutien psychologique» pour les Scorpions
L’Equipe gambienne a besoin de soutien psychologique et financier pour se qualifier au prochain tour, a analysé le technicien gambien, Tapha Manneh, entraîneur de Gamtel. «C’est possible d’y arriver seulement si les joueurs reçoivent un soutien psychologique et financier», a dit le technicien, champion 2014-2015. Invité de la télévision gambienne, le technicien dont les propos ont été repris par des médias gambiens en ligne, croit dur aux possibilités pour les Scorpions de se qualifier. «C’est vraiment possible et les Scorpions auraient bien pu éviter la défaite de l’aller avec un peu plus de concentration», a-t-il fait savoir, estimant que les footballeurs gambiens ont manqué de confiance en eux. «On doit les préparer psychologiquement pour qu’ils aient confiance en leurs capacités», a insisté Manneh qui ne comprend pas cette attitude des joueurs gambiens. Champion 2015, il estime que ce comportement des joueurs gambiens est d’autant plus incompréhensible que «leur ligue est plus relevée que celle du Sénégal». «S’il est vrai que la ligue sénégalaise est semi-professionnelle, celle de la Gambie est plus compétitive et est mieux lotie», a indiqué l’entraîneur de Gamtel dont plusieurs joueurs évoluent dans la sélection locale. «D’ailleurs, des clubs gambiens ont éliminé récemment ceux du Sénégal en compétitions interclubs de la Caf», a-t-il rappelé. En 2012, Birkama et Gamtel ont respectivement éliminé l’Us Ouakam en Ligue des Champions et le Casa Sports en Coupe de la Caf. «Les Sénégalais en voulaient plus ? Etaient-ils plus motivés ?», s’est interrogé le technicien. Selon lui, la différence se fera à ce niveau lors de la manche retour. «Je ne dis pas que nos joueurs ne sont pas assez motivés mais s’ils savent qu’ils vont recevoir des primes intéressantes en cas de qualification en provenance du ministère des Sports, de la Fédération gambienne ou de n’importe qu’elle autre personne, la donne peut changer», a-t-il ajouté. Le coup d’envoi est fixé à 16h 30.