Partager

La Caf devrait lancer un appel à candidatures pour l’organisation de la Can 2017 de Beach Soccer. Au vu de son statut d’ancien champion d’Afrique, le Sénégal, selon l’entraîneur national Ibrahima Ndiaye Chita, devrait déposer sa candidature pour l’organisation de l’édition 2017.

Les appels à candidatures pour l’organisation de quatre compétitions continentales seront bientôt lancés, avait indiqué la Confédé­ration africaine de football (Caf), à l’issue de la dernière réunion de son Comité exécutif à Zurich (Suisse), en marge de l’Assemblée générale de la Fifa.
«Le Comité a donné des instructions au secrétariat général de lancer les appels à candidatures pour l’organisation du Champion­nat d’Afrique de Beach Soccer 2017, la Coupe d’Afrique des Na­tions féminine 2018, le Cham­pionnat d’Afrique des Nations (Chan) 2020 et le championnat d’Afrique de Futsal 2020», avait souligné l’instance continentale dans un communiqué.
Evidemment, le Sénégal ne se­rait pas insensible à l’organisation du Championnat d’Afrique de Beach Soccer 2017, surtout au vu du statut de son Equipe nationale, plusieurs fois championne d’Afri­que, avant de perdre le titre lors de la dernière édition.
Interpellé la semaine dernière en plein stage pour les besoins du Mondial 2017 en juillet au Portu­gal, Ibrahima Ndiaye Chita de dé­clarer que l’organisation de la Can 2017 est dans les cordes du Sénégal.
«La Fédération sénégalaise de football doit faire la demande à la Caf qui travaille en collaboration avec l’Association Beach World Wide. Le Sénégal doit d’abord organiser une Can, après on va penser à accueillir le Mondial», recommande l’entraîneur national.

Les plages des Parcelles et Diamalaye comme sites
Pour cela, souligne-t-il, il faudra que le Sénégal crée les conditions infrastructurelles qui consistent à aménager les plages des Parcelles Assainies et Diamalaye. Deux sites qui pourront abriter la compétition. Citant l’exemple des îles Seychelles où un beau stade a été construit pour accueillir la dernière édition de la Can au bout de laquelle les Lions du Beach Soccer ont terminé vice-champions, Chita d’ajouter qu’il suffit de tracer ces plages et d’y apporter  un certain confort et le tour est joué. Un message que les Fédéraux ne manqueront sûrement pas de décoder. «Car avec tout ce que représente le Sénégal au niveau du Beach Soccer africain, il mérite d’organiser une Can», plaide l’ancien international.

Ngalla Sylla et Seyni Ndiaye, premiers Africains à avoir disputé 5 Coupes du monde
Par contre, Ngalla Sylla et le gardien de but Seyni Ndiaye seront bien dans la liste. Ainsi ils deviendront en juillet, au Portugal, les premiers Africains à avoir participé à cinq Coupes du monde de Beach Soccer.
Pour Ibrahima Ndiaye Chita, qui bouclait en fin de semaine dernière, la 4e phase de la préparation de son équipe qui était en regroupement interne, l’objectif est de dépasser les quarts de finale pour cette 5e participation au Mondial après les éditions de 2007 au Brésil, 2008 en France, 2011 en Italie et 2013 en Tahiti.
La  4e place des U20 à la Coupe du monde de football en Nouvelle Zélande donne de l’appétit aux Lions du Beach Soccer. «Les bons résultats des U20 nous motivent d’avantage à faire mieux. Nous irons à cette Coupe du monde avec l’ambition de jouer la finale. Je remercie et félicite mon ami et frère, Joseph Koto (coach des U20), avec qui j’ai cheminé en Equipe nationale. Les résultats de son équipe constituent une pression positive pour nous», indique l’ancien avant-centre de la police.