Partager

En Nouvelle Zélande, il s’est révélé au grand public. Auteur de trois passes décisives, le milieu de terrain de Ndangane FC (N2 Kaolack), coiffeur au début du Mondial U20, a gagné une place de titulaire. Samedi, Rémi Nassalan, qui était à Kaolack pour assister au tournoi annuel des arbitres de la CRA, s’est prêté aux questions de Stades

Rémi, qu’est-ce que cela vous fait de revenir au bercail ?

C’est un très grand plaisir de retrouver ce public de Lamine Guèye qui m’est cher et qui m’a tout donné. je n’oublie pas que tout est parti d’ici. je remercie les arbitres qui m’ont convié à leur tournoi et qui m’ont donné aussi l’occasion de rencontrer les Kaolackois. Ce serait très difficile de faire du porte-à-porte mais, aujourd’hui, grâce à ce tournoi des arbitres, j’ai vu les amis, les coéquipiers de ndangane FC, les encadreurs et ceux-là aussi qui avaient envie de me voir pour me féliciter. je remercie les deux grands messieurs qui ont fait de moi ce que je suis devenu aujourd’hui : Lamine Thiaré et Fodé Touré.

Pouvez-vous revenir un peu sur votre parcours en Nouvelle Zélande ?

je pense que tous les Sénégalais ont vu nos débuts, c’était très difficile et compliqué. Se faire battre d’entrée  par 3-0 (par le Portugal, ndlr), ce n’est pas la meilleure manière d’entamer une compétition de cette envergure. mais nous nous sommes ressaisis lors de notre deuxième sortie pour faire match nul (1-1 face à la Colombie, ndlr) avant de battre le qatar (2-1) ; ce qui nous a permis de nous qualifier en 8èmes comme meilleur 3ème. et là vraiment, c’était génial pour une première participation. nous sommes tombés au second tour sur une grande équipe ukrainienne avec de très bons joueurs qui évoluent dans de grands clubs comme le Shakhtar donetsk, le dynamo de Kiev, dnipro et à l’arrivée nous nous en sommes bien sortis pour aller en quarts de finale. on s’est arrêté en demi-finale (0-5 contre Brésil, ndlr) avant de perdre la 3ème place (1-3 contre le Mali, ndlr). dans l’ensemble ça va, mais je ne sais pas ce qu’en pensent les Sénégalais.

Vous avez tapé dans l’oeil des Sénégalais alors que vous êtes dans un club qui n’a pas vraiment une grande visibilité…

C’est vrai, ndangane FC n’a pas cette visibilité au plan national mais ses pensionnaires n’ont rien à envier à ceux des grands clubs de ce pays. À ndangane FC, il y a la rigueur, le travail et le sérieux. Les encadreurs de ce centre abattent un travail très remarquable et je dois vous signaler qu’il y a des pensionnaires du centre qui sont à l’étranger et ils jouent dans de très bons clubs. d’autres sont à l’essai et il y en a qui sont en pourparlers avec des clubs européens et asiatiques. C’est vrai, on ne nous entend pas beaucoup mais on travaille quand même.

Comment avez-vous vécu votre absence du ChAN u20 à dakar ?

Avec beaucoup de sérénité. Comme on dit, l’homme propose dieu dispose et chaque chose aussi en son temps. je n’avais pas été sélectionné mais je pense que mes coéquipiers sont allés très loin et c’était ça l’essentiel. n’oubliez pas aussi que j’avais pris part à la Can u17 au rwanda (en 2011).

Quelles sont vos ambitions personnelles ?

Servir mon pays comme le paysan dans son champ, le pêcheur en mer, le commerçant au marché… moi, je suis un footballeur et quand mon pays a besoin de moi je réponds à l’appel. maintenant, comme tout footballeur je prie que le Bon dieu me mette sur la voie qui me mènera très loin : devenir un joueur professionnel, signer dans de grands clubs européens. mais je ne suis pas pressé et je ne brûlerai pas les étapes. je suis de retour et je vais retourner à ndangane FC pour ontinuer le travail.

Vous n’allez pas tout de même pas dire que des clubs ne vous ont pas contacté…

(Rires) en toute honnêteté, si je vous dis que des clubs ne m’ont pas contacté je ne dis pas la vérité mais je ne veux pas en parler. Il y a des gens qui s’occupent de ça, moi je vais au boulot et puis le reste c’est eux qui s’en occupent.

Qu’est-ce qui vous a manqué en Nouvelle Zélande et qu’on doit améliorer ?

Le niveau n’était pas le même mais nous sommes des Lions et nous nous sommes battus. devant nous, il y avait des joueurs professionnels alors que nous sommes en majorité des amateurs ; c’était la différence  fondamentale. Si on devait améliorer quelque chose ce serait à ce niveau. mais retenez que ce mondial est une expérience enrichissante pour nous tous : joueurs, encadrement, staff technique.

rémi nassalan
Nationalité
sen Sénégal
Position
Forward
Naissance
03/09/1994
L'équipe actuelle
Sénégal U20