KHADIM NDIAYE, GARDIEN DE BUT DES LIONS : «Contre Namibie, une autre...

KHADIM NDIAYE, GARDIEN DE BUT DES LIONS : «Contre Namibie, une autre paire de manches»

Partager

Malgré la victoire face au Burundi, Khadim Ndiaye pense que le Sénégal ne doit nullement dormir sur ses lauriers. Au contraire, les Lions doivent mettre les bouchées doubles face à la Namibie afin de continuer sur la même lancée Si la majeure partie de ses coéquipiers sont en vacances, Khadim ndiaye lui est retourné dans son club, le Horoya AC de Conakry, pour continuer la saison qui y bat son plein. Il dit avoir été chaleureusement accueilli par ses coéquipiers après la sortie initiale victorieuse du Sénégal face au Burundi. «À Horoya, tous mes camarades étaient contents de notre victoire lors de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN. Ils auraient aimé me voir jouer mais je leur ai fait comprendre que c’était logique parce qu’il y a un gardien qui est là et qui fait bien ses matchs», a d’emblée soutenu l’ancien gardien de but de la linguère de Saint-louis.
Sur le comportement de l’ensemble de l’équipe, Khadim estime qu’il ne faut pas jeter l’opprobre sur qui que ce soit, d’autant que le résultat est positif. «Pour le premier match, le plus important était de gagner. Dieu merci, nous avons atteint cet objectif. Maintenant, si les gens veulent voir une autre manière de jouer, qu’ils prennent leur mal en patience. Le beau jeu sera au rendez-vous. Ce qui est important, c’est d’empocher les trois points de la victoire», a-t-il dit. Il poursuit : «Aujourd’hui, nous avons la chance d’être un groupe qui vit bien dans un environnement paisible. À nous maintenant de travailler davantage pour ne pas décevoir. En tout cas, en ce qui me concerne, je ne veux plus quitter cette équipe.» toutefois, parlant des prochaines sorties, le natif de louga pense que la qualification à la prochaine CAn passera par le déplacement en namibie. «Si nous gagnons notre deuxième sortie, nous resterons constants pour l’avenir. En tout cas, le limogeage de son entraîneur après une courte défaite au Niger est assez révélateur des ambitions de la Namibie. Une autre paire de manches nous y attend. À nous de ne pas prêter le flanc. On doit continuer le travail parce que ça se jouera sur les détails», fait-il savoir. Certes, la concurrence fait partie de lui, mais Khadim ndiaye pense que celle-ci doit être saine entre lui et Abdoulaye diallo, l’actuel numéro 1 d’Aliou Cissé. «Abdoulaye Diallo est un frère. Pas plus tard que ce matin (hier), on s’est envoyé des messages. Mais, on fera une concurrence saine et loyale et celui qui sera choisi sera encouragé par les autres. Parce que nous défendons tous les mêmes couleurs», conclut-il.