CHAN 2016: Sénégal – Gambie (3-1): R é a c t i...

CHAN 2016: Sénégal – Gambie (3-1): R é a c t i o n s… R é a c t i o n s… R é a c t i o n s…

Partager

Opposés à la Gambie pour les qualifications au Chan Rwanda-2016, les «Lions» locaux n’ont pas craqué. L’équipe de Moustapha Seck s’est imposée logiquement devant les «Scorpions» (3-1). Un résultat à confirmer au match retour dans 15 jours à Banjul. 

Pour une première fois, en  qualifications du Chan, depuis 2009, le Sénégal va voyager avec deux buts d’avance pour un match retour. Vainqueurs de la Gambie samedi (3-1), les «Lions» locaux ont entamé les qualifications du Chan Rwanda-2016 de la meilleure des manières. Certes ils n’ont pas été brillants, mais les joueurs de Moustapha Seck ont fait l’essentiel.

Retenez que le match contre la Gambie était le neuvième du Sénégal en qualifications du Chan. Et c’est la première fois que le Sénégal marque plus d’un but dans une rencontre. Que ce soit à domicile comme à l’extérieur. Et comme c’était la soirée des premières, notez aussi que c’est la première fois que le Sénégal encaisse un but à domicile. Ceci, après cinq sorties à Dakar. Et l’histoire retiendra que c’est le défenseur gambien Salifu Krubally (11e mn), qui a été le premier à percer les buts sénégalais.

Néanmoins, le Sénégal, pour la première fois, va voyager avec deux buts d’écarts. Mieux, l’invincibilité se prolonge à domicile. Depuis le lancement de cette compétition en 2009, le Sénégal n’a jamais perdu à Dakar. Sur 5 matches à Demba Diop, le bilan est de 4 victoires et 1 nul. Pour les qualifications du premier Chan en 2009, le Sénégal avait été accroché par le Mali à Dakar au premier tour (0-0). Avant de battre la Guinée au dernier tour (1- 0) sur une réalisation de Djibril Sidibé. Deux ans après, pour Soudan-2011, l’équipe de Joseph Koto, exemptée au premier tour, avait battu au dernier tour la Sierra Leone (1-0) à Dakar sur un but d’Alpha Oumar Sow. Il y’a deux ans, le Sénégal battait à Dakar la Mauritanie au dernier tour des qualifications du Chan Afrique du Sud-2014, sur un joli but d’Arthur Yannick Gomis.

De son côté, Moustapha Seck porté à la tête de la sélection locale il y’a 3 mois, réussit aussi ses débuts. Ce dernier a fait comme son prédécesseur Demba Ramata qui avait gagné son premier match officiel contre la Mauritanie (1-0). Là où Joseph Koto avait commencé avec un nul devant le Mali (0-0) pour son premier match en qualification de Chan. On a aimé la prestation du milieu excentré de l’Us Goréenne Ousmane Mbengue. Seul pensionnaire de Ligue 2 convoqué par Tapha Seck, l’«Insulaire» a été à la hauteur des attentes. Rapide, à l’aise balle au pied, une technique au dessus de la moyenne, Ousmane Mbengue a été un vrai poison pour la défense gambienne. Il a été sans contexte l’un des meilleurs «Lions» avec Mamadou Niang, Augustin Ndiaye et Mamadou Aly Diouf. On a également aimé le comportement des joueurs de Niary Tally. Non seulement c’était l’équipe la plus représentée sur le terrain avec 3 joueurs titulaires (Augustin Ndiaye, Mamadou Niang et Abdoulaye Bâ) et une entrée en seconde période (Abdoulaye Ndiaye), mais elle a vu ses pensionnaires se signaler positivement. D’ailleurs, ce sont eux qui ont inscrit tous les trois buts du Sénégal.

Double buteur, Mamadou Niang (9e et 90+3 mn) a été passeur décisif sur le but d’Abdoulaye Bâ (45+1 mn). On n’a pas aimé le match livré par Mamadou Gando Bâ. L’attaquant du Stade de Mbour, qui a été appelé par Aliou Cissé pour compléter une séance d’entrainement les «Lions » A, a déçu son monde. Il est sorti remplacer par Abdoulaye Ndiaye (57e mn). Soit plus simple jeune homme ! La manche retour entre «Lions» et «Scorpions» est prévue les 3, 4 ou 5 juillet à Banjul. Le vainqueur de la double confrontation sera opposé à la Guinée ou au Libéria.

MOUSTAPHA SECK-COACH SENEGAL : «Ce n’est pas un score à négliger»
«C’est un bon résultat avec cette avance de 2 buts. Surtout que ce match, il fallait l’a joué intelligent. 3-1, ce n’est pas un score à négliger. Le plus important était de jouer et de gagner. Ce qu’on a fait. On a une jeune équipe, qui peut nous valoir beaucoup de satisfactions si elle est bien encadrée. Les joueurs en voulaient. Ils ont joué avec le coeur. L’essentiel, c’est de se qualifier sur l’ensemble des deux matches.»

AUGUSTIN NDIAYE-(Cap) SENEGAL : «Rester serein et ne pas s’enflammer»
«On est content d’avoir gagné ce match. La différence s’est faite au niveau de la possession de la balle. On n’a eu aucun problème physique dans ce match. Il faudra rester serein et ne pas s’enflammer. On va continuer le travail pour aller chercher la qualification en Gambie»

PETER JOHNSON-COACH GAMBIE : «Le Sénégal n’a rien montré…»
«Je suis déçu des deux buts pris en fin de partie par manque de concentration. Que ce soit en première comme en deuxième période. On pouvait repartir avec au moins un point si on était plus lucide devant les buts. Mes joueurs ont manqué de fraicheur. On peut s’en sortir au retour. Car le Sénégal n’a rien montré aujourd’- hui (samedi) qui peut nous faire peur.».

CHRISTOPH ALLEN-(Cap) GAMBIE : «On peut renverser la situation»
«On est frustré par le résultat. On a fait un match correct. On a pris des buts qu’on pouvait éviter. On a manqué de concentration. Pourtant, j’ai beaucoup parlé avec mes partenaires. On peut renverser la situation au match retour. Car on peut mettre trois buts à cette équipe sénégalaise

MAMADOU NIANG : «Abdoulaye Ba m’a aidé»
«Je suis heureux d’avoir marqué les deux buts surtout que c’est ma première sélection. Le fait d’avoir joué avec Abdoulaye Bâ mon partenaire en club (Ngb), m’a facilité les choses. Il me fait la passe, je marque et moi aussi je fais la même chose. Idem pour Ousmane Mbengue avec qui, j’ai joué à Gorée. Malgré cette victoire (3-1) il y a encore quelques réglages à faire car on pouvait battre cette équipe Gambienne par 5 buts d’écart.»

PAPE ALIOUNE NDIAYE : «C’était un match difficile»
«C’était un match difficile même si on l’avait bien entamé. Après l’égalisation de la Gambie, on a su réagir avant la pause. Dans les vestiaires, on a écouté le discours du coach (Moustapha Seck) qui nous disait d’élever notre niveau de jeu en seconde période tout en posant le jeu. Maintenant la victoire acquise, on va préparer le match retour».

OUSMANE MBENGUE : «Pas au même niveau»
«On a bien joué puisqu’il y a la victoire, c’est le plus important. Et cela va nous permettre d’être plus à l’aise pour le match retour. Même si je sais que le niveau de ces deux équipes
ne sont pas les mêmes.