Partager

L’équipe nationale U20 du Sénégal a réalisé un parcours mémorable lors de la Coupe du Monde de la-dite catégorie. Vice-champion d’Afrique, le Sénégal s’est offert une place pour la première fois de son histoire en phase finale de coupe du monde.

Pour leur premier match de la compétition, les Lionceaux, novices, ont lourdement chuté face au Portugal (3-0). Beaucoup croyaient alors à un débâcle du Sénégal dans la compétition. Mais ce sera sans compter sur des jeunes ambitieux et qui sont déterminés à atteindre leur objectif à savoir disputer le deuxième tour. Lors de leur second match face à la Colombie, Sidy Sarr et compagnie ont pu décrocher le point du nul qui les a permis de garder leur chance (1-1). Face au Qatar, pour la troisième sortie, là où tout devait se jouer, ils ont répondu présents. Menés au score en première période, les protégés de Koto ont pu renverser la tendance en fin de partie et signent leur première victoire de la compétition (2-1). Troisième au classement avec quatre points au compteur, le Sénégal réussit à décrocher son ticket pour le prochain tour en faisant parti des quatre meilleurs troisième.

Objectif atteint. Mais les Lionceaux en voulaient encore plus. Amené par un Ibou Sy aux gants de fer, le Sénégal pouvait tout espérer dans cette compétition. En effet, face à l’Ukraine en huitiéme de finale, Ibou Sy a montré à la face du monde ses qualités digne des grands gardiens de but. En dehors de ses bels arrêts durant le match, le sociétaire du FC Lorient s’est mis en exergue lors de la séance de tirs au but. Au terme d’un match âprement disputé (1-1), il a fallu attendre les tirs au but pour voir la situation se décanter en faveur du Sénégal. Et ce, en partie grâce à la prestation du jeune portier qui a sorti trois pénalties sur quatre des Ukrainiens. Les Lionceaux décrochent ainsi une qualification historique en quart de finale et se dévoilent de plus en plus devant le monde entier.

Face à l’Ouzbékistan, les Lionceaux ont montré toute leur classe. Alors que beaucoup s’attendaient à voire le Sénégal prendre une raclée, les Koto Boys ont créé la surprise.  En effet, ils ont tenu tête aux Ouzbèkes avant que Rémi Nassalan, une des révélations coté sénégalais, ne se joue du défenseur avec un passement de jambes et sert sur un plateau Mamadou Thiam qui n’avait plus qu’à la mettre au fond. Un but à 0 et le Sénégal décroche une qualification pour les demies finales contre toute attente. Personne n’attendait le Sénégal à ce stade de la compétition et pourtant ils l’ont fait.

Plus ils jouaient, plus ils avaient envie d’entrer de plus en plus dans l’histoire. Mais ce rêve de disputer une finale de Coupe du Monde ne verra pas le jour. Face au Brésil, les Lionceaux n’avaient aucune chance. Des errements dans la défense, les déchets techniques, l’équipe du Sénégal était méconnaissable face à la Seleção qui n’a pas manqué d’en profiter. Avec un absent de taille dans la charnière centrale, Mouhamed Sané a beaucoup manqué à la défense sénégalaise. Les Lionceaux ont lourdement chuté sous le score fleuve de cinq buts à zéro. Face à un Brésil ultra-dominateur, Rémi Gomis et ses coéquipiers n’ont eu qu’à constater les dégâts.

Une lourde défaite, difficile à avaler mais pas étonnant. Le Brésil, vainqueur de cinq coupes du monde des moins de 20 ans est considéré comme étant le grand favori de la compétition.

Les Lionceaux sortent la tête haute avec un beau parcours qui n’a pas laissé indifférent les journalistes et chroniqueurs sportifs du monde entier qui ne cessent de louer leurs belles prestations. Sur les réseaux sociaux, malgré la lourde défaite, les sénégalais sont fiers de leur équipe et espèrent qu’ils remporteront ce match de la troisième place et se placeront sur le podium.

De Ibou Sy, en passant par Alhassane Sylla, Sidy Sarr, Rémi Nassalan, Mouhamed Thiam, ces Lionceaux resteront à jamais dans l’histoire du football sénégalais en étant la première équipe à disputer une demi-finale d’une compétition internationale.

Bravo Gaindés (Lions) …

2 COMMENTS

  1. Bravo les gars, vous n’avez rien a envié à personne. Peu de gens ont cru en vous au debut et pourtant vous avez relevé le defi. vous nous avez fait rever

Comments are closed.