Partager

Moussa Konaté a de grandes chances d’être aligné aux côtés de Sadio mané et Mame Biram Diouf, samedi prochain, face au Burundi, à l’absence des joueurs cadres.

Sur le papier, face à l’expérimenté Avran Grant, Aliou Cissé était déclaré perdant, dans la bataille tactique, lors du match amical Ghana-Sénégal. Le successeur d’Alain Giresse avait fait la différence, grâce à son coaching gagnant, avec la rentrée de Moussa Konaté qui a plié le match, en inscrivant les buts (2-0) du Sénégal face au Ghana en amical, samedi, au Havre.

A l’occasion, Demba Ba, banni et éclipsé de l’expédition de la Can Equato-guinéenne 2015 par Alain Giresse, était préféré par Cissé, aux côtés de Mame Biram Diouf, à la pointe de l’attaque. Ce duo a montré un début de cohésion prometteur. Combatifs, ils ont donné du fil à retordre à la défense des Black Stars. Le Ghana, bien que dominateur dans l’entre jeu, les deux attaquants sénégalais ont fixé John Boye, l’axe central ghanéen, empêchant de créer le surnombre dans la deuxième moitié du terrain des Lions. La défense a failli payer cash une attaque placée de Demba Ba qui, d’un tir trop croisé, écrase la balle en bas du poteau. L’ancien joker des Blues avait fini de remplir convenablement son travail de charge, avant de céder sa place à Moussa Konaté. «Moussa, c’est un garçon que j’ai eu avec les Olympiques et je connais ce qu’il peut faire et son niveau de jeu. Il est peut-être décisif, en marquant deux buts, mais il ne faut pas oublier le travail de sape de Demba Ba qui a permis de fatiguer la défense ghanéenne et c’est très bon pour lui et pour nous aussi», avait précisé Aliou Cissé à la fin du match.

Du 4-4-2, il a fallu passer à un nouveau système de jeu 4-2-3-1. Moussa Konaté est resté au soutien de Mame Biram Diouf, esseulé devant. Auteur de 16 buts, cette saison, l’attaquant du club Suisse, intraitable sur le côté droit, ne s’est pas fait prier pour plier le match, en inscrivant deux buts coup sur coup.

Cette fois, le buteur du club Sion a de grandes chances d’être aligné d’entrée. A l’absence de Demba Ba et d’autres cadres de l’équipe, le mbourois dont on ne conteste aucunement pas les talents de buteur, sera mis devant les faits. Il doit être physiquement et tactiquement prêt. Au four et au moulin.