Partager

Il est l’un des nouveaux visages de l’équipe nationale du Sénégal qui doit affronter le Burundi samedi au stade Léopold Sedar pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Can 2017. Ayant effectué son baptême du feu avec la Tanière en mars dernier contre le Ghana et la réserve de Le Havre, Abdoulaye Diallo pourrait jouer son premier match à Dakar. Un rendez-vous qu’il attend depuis longtemps. «Je n’ai pas d’appréhension particulière car je ne sais pas si je vais jouer. Mais si le coach m’aligne ce sera un immense plaisir pour moi. Jouer devant un stade plein sera grandiose », a déclare le gardien de but des Lions. Cette saison, Abdoulaye Diallo a pris son ascension. Prêté au Havre par le stade Rennais, il s’est imposé comme titulaire indiscutable. Et il livre des prestations haut de gamme. Suffisant pour retrouver la Tanière. «Aujourd’hui que je suis titulaire dans mon club, j’ai répondu à l’appel des responsables du football sénégalais d’autant plus que le projet du coach Aliou Cissé m’a beaucoup convaincu » dit-il avant de poursuivre : «j’ai été séduit par l’engouement populaire qui existe derrière l’équipe nationale de football. Je trouve que le public sénégalais est très collé à son équipe et c’est ce qui m’a sans doute marqué depuis que je suis au regroupement avec les «Lions. Un tel engouement populaire me donne des ailes pour faire quelque chose de positif  au cas ou le sélectionneur me fait confiance dans les buts ». Mais avec l’absence de Lys Gomis, et le retour de Khadim Ndiaye qui devra batailler pour retrouver sa place, il devrait sans doute démarrer samedi face aux hirondelles de Burundi. «Il y aura la pression, mais il faudra savoir la gérer car cela fait parti du métier. À nous d’être concentrer pour faire un bon match. Et ne pas être inhibé par la pression », indique Abdoulaye Diallo. A 23 ans, le natif de Reims veut s’installer définitivement dans la tanière. «Bien sur ! J’ai envie de rester longtemps dans la tanière. Mon objectif est d’etre le numéro un », dit-il. Pour y arriver, Abdoulaye Diallo sait qu’il devra cravacher très dur en club. «Etre performant avec mon club est la seule moyen de rester en sélection nationale », affirme-t-il avant d’afficher ses ambitions : «je suis venu pour m’imposer. Et s’il plait à Dieu, je ferai tout pour être le titulaire ». Khadim Ndiaye et Cie sont donc avertis.