Partager

Auteur de remarquables performances avec la Primavera de la Fiorentina, le dénommé Abdou Diakhaté s’attire louanges et intérêts d’agents et clubs prestigieux. Zoom sur un talent brut comparé aux plus grands, et désiré par les plus grands.

Depuis quelques années se dégage une tendance dans le recrutement des grands clubs européens : dans la course aux meilleurs talents, ces derniers n’hésitent plus à signer des joueurs toujours plus jeunes. De quoi jeter un gros coup de projecteur sur les championnats juniors, dont le campionato Primavera opposant les U20 d’Italie.

Ainsi, alors que la Fiorentina a réalisé un excellent parcours sur cette saison régulière, son homme le plus décisif, Adbou Diakhaté, se retrouve dans le viseur de clubs prestigieux, Manchester City en tête. À la lecture de son profil et de ses statistiques, on comprend mieux pourquoi.

Âgé de seulement 16 ans, Diakhaté est un milieu de terrain central relativement complet, car alliant physique – 1m93 sous la toise –, aisance technique et sens du but : en 19 apparitions sur l’exercice, le Sénégalais a claqué 8 réalisations, confirmant les bonnes prédispositions entrevues chez les Allievi Nazionali – autrement dit les U16 –, qu’il avait rejoints à son arrivée à Florence en 2013, après avoir été découvert par les scouts de la Viola… dans un parc public.

Loin des chemins de fortune qui ont jalonné ses premiers pas footballistiques, le talent brut sénégalais formé au Darou Salam FC est donc désormais promis aux projecteurs des plus grands stades. Selon La Gazzetta dello Sport, qui affirme qu’outre Manchester City, la « moitié de l’Europe » est déjà aux pieds du milieu de terrain, Mino Raiola s’est mis en tête de l’ajouter à sa liste de clients.

Autant de signes qui laissent présager le crack, les surnoms faisant le reste : Vieira, Yaya Touré et encore Pogba, chaque média y va de son comparatif.

Entre son talent et son avenir, la Fiorentina ne lui ayant toujours pas proposé de contrat pro, il y a fort à parier qu’Abdou Diakhaté refera parler de lui.