Peu de joueurs ont autant séduit les foules que Ibou Sy, le gardien sénégalais. Avec ses cheveux aux extrémités orange, son caractère extraverti et son style excentrique, il a crevé l’écran. S’il a repoussé trois tirs au but et qualifié les siens, c’est un autre de ses gestes qui a le plus enthousiasmé le public. En seconde mi-temps, il n’a pas hésité à s’éloigner de ses cages pour aller aider le buteur ukrainien Viktor Kovalenko, victime de crampes. Inutile de dire que le public l’a chaleureusement applaudi