Huitiéme de finale Ukraine-Sénégal (1:1, 1:3 t-a-b): La feuille de match

Huitiéme de finale Ukraine-Sénégal (1:1, 1:3 t-a-b): La feuille de match

Partager

Il faut dire que les Lionceaux ont montré de très belles choses, à commencer par ce superbe enchaînement de Sidy Sarr, conclu par une volée au ras du poteau (5’). L’Ukraine répliquait par une tête, celle de Artem Biesiedin, mais elle était également non-cadrée (13’). La suite des débats se résumait en une belle lutte à la fois tactique et athlétique, quoique stérile en occasion. Seule une reprise audacieuse de Mamadou Thiam largement au-dessus de la barre de Bohdan Sarnavskyi était à signaler dans cette demi-heure.

La deuxième mi-temps était bien plus vivante : elle débutait sur un incroyable double arrêt d’Ibrahima Sy sur des tentatives de Biesiedin et Viktor Kovalenko (48’). Mais ses attaquants ne parvenaient pas à se mettre à son diapason, à l’image de ce cafouillage dans la défense jaune et bleue inexploité par les hommes de Joseph Koto (57’), ou de ce tir de Roger Gomis claqué en corner par Sarnavskyi (67’). L’Ukraine, elle, était plus réaliste : Biesiedin le prouvait d’un petit plat du pied parfaitement dosé en ouvrant la marque (1:0).  Le Sénégal avait toutefois de la ressource. De la tête, Sarr faisait d’abord briller Sarnavskyi (78’). Il le crucifiait quelques instant plus tard d’un missile sous la transversale du gauche (83, 1:1).

L’âpre combat se poursuivait en prolongation. Chaque camp avait la balle du KO dans les pieds : Malick Niang, à bout portant, envoyait son ballon dans les nuages (109’) tandis que Sy se détendait sur un tir de Kovalenko dans la foulée (110’). Une séance de penalties devait finalement désigner le vainqueur : Sy faisait la décision en en sortant trois ! Le Sénégal affrontera le vainqueur d’Autriche-Ouzbékistan, ce 14 juin pour une place en demi-finale.