Partager

 La tanière des Lions ne sera pas la botte secrète de la génération 2002. Aliou Cissé et Tony Sylva, ça s’arrêtera là. Omar Daff, annoncé en «appui ponctuel» du coach Aliou Cissé, a jeté l’éponge, au bout de quatre jours, après la clarification de la fédération sénégalaise de football sur le statut de l’ancien latéral droit des Lions.

«Omar Daff est retourné en France pour poursuivre ses diplômes», a informé Aliou Cissé, hier, pour expliquer l’absence de son ancien coéquipier et son désormais ancien collègue du staff technique, lors de l’Open Presse des Lions à Saly. Et de développer : «Daff était tout simplement venu pour prêter main forte pour le match de samedi prochain face au Burundi.» Sauf que d’ici à samedi, il y a encore du temps, mais l’ancien sochalien a préféré retourner en France. Il y a anguille sous roche. Surprenant. Pourtant, il y a quatre jours, Omar Daff annonçait à la presse, qu’il était venu répondre à l’appel du sélectionneur national, la veille du communiqué de la fédération sénégalaise de football qui élucidait son statut dans le staff technique des Lions. «Je prends les choses les unes après les autres. On a fait appel à moi et j’ai répondu avec plaisir», avait-il répondu à la fin de la première séance d’entrainement des Lions sous le magistère de l’ancien capitaine des Lions.

La témérité de l’intéressé le présente comme un homme qui ne lâche rien. Il l’a démontré sur le terrain pendant ses belles épopées en sélection. Qu’est-ce qui est arrivé pour que Omar Daff jette l’éponge si facilement et à quelques jours même de remplir ses promesses ?

S’il n’a pas craqué après la précision sur son statut par la fédé, le départ précipité de Daff de la tanière aura bien un lien avec ce fameux communiqué : «Connu pour son amour du pays et de l’Equipe nationale de football, M. Omar Daff vient uniquement en appui ponctuel au coach national pour le prochain match contre le Burundi et qualificatif à la Can 2017 au Gabon».

Omar Daff a été coopté dans le staff technique des Lions dans la presse. La fédération sénégalaise de football a fait valider la rumeur, un moment avant de démentir après. Un flou total. Sur le planning d’entrainement des Lions qui avait inséré l’ancien Sochalien dans le staff managérial qui a changé dès après ce communiqué. Au lieu d’un face à face avec la presse dans une des salles de conférence de presse du stade Léopold Sedar Senghor, on a assisté à une interview en plein air sur la pelouse du mythique stade père «Leo».  Au finish, le rêve a tourné court.

La fédé a-t-elle senti venir une mainmise des potes d’El Hadji Diouf, avec l’arrivée de Daff ? Le coach, intérimaire à Sochaux, avant la prise de fonction d’Hervé Renard, en 2014, n’a-t-il pas suffisamment d’expérience pour être l’adjoint d’Aliou Cissé ?