PARTAGER
Mbengue

René Ruello, président du Stade Rennais, n’est pas satisfait de son club, à l’heure du bilan de fin de saison (2014-2015). Le boss reproche à Cheikh Mbengue et ses coéquipiers de n’avoir pas mouillé le maillot, pour améliorer leur position restée la même depuis la saison dernière. Neuvième, le Stade Rennais est resté dans le ventre mou du classement final qui contraste ses ambitions européennes. Le jeu très poussif des Rennais, cette saison, est une désillusion. Le président René Ruello, interrogé par Ouest France, ne s’en cache pas : «Avec les joueurs dont on dispose, on ne peut pas prendre le jeu à notre compte. Si on avait pratiqué un autre football, on aurait eu des soucis. On est à notre place, entre la 7e et la 10e place. C’est évident que l’équipe n’est pas brillante. Mais on a une équipe de combattants», indique-t-il tout d’abord, avant de s’attarder plus longuement sur certains de ses joueurs, excepté le latéral gauche sénégalais. Il faudra s’attendre à la venue du sang neuf. L’attaque sera le principal chantier : «Il faut des attaquants bons techniquement, adroits devant le but, explosifs, bons sans ballon.» Toivonen appréciera.