PARTAGER
saivet

« Je n’ai pas de poste de prédilection. Je suis assez complet, je prends du plaisir dans plusieurs positions. Que ce soit sur un côté, en soutien, ou même en attaque, cela ne me pose pas de problème. Avec le centre de formation, j’ai souvent changé de poste. Je suis à la disposition du coach et c’est tant mieux pour le groupe. »

C’est Henri Saivet lui-même qui déclarait ça il y a moins de 2 mois, alors qu’il revenait encore tout juste de sa longue blessure au genou, qui a plombé sa saison 2014/15. Tantôt ailier, tantôt deuxième attaquant de pointe, tantôt « faux 10 », l’international sénégalais, au club depuis déjà 8 ans malgré ses 24 printemps seulement, a encore été testé à un nouveau poste samedi contre Montpellier, où il était titulaire. Pour l’an prochain, Willy Sagnol a même envie de fixer… en « 8 » celui qui est encore sous contrat jusqu’en juin 2017 et voudra sans doute se relancer, après un exercice à oublier (16 matches dont 8 titularisations, aucun geste décisif) !

« Je pense qu’Henri, dans un poste de N°8, peut être un vrai élément fort, par rapport à ses qualités de passes, de conservation du ballon, et à son bagage technique au dessus de la moyenne. Dans le futur, le mettre à ce poste est une possibilité, ce n’est pas que pour un match. »