PARTAGER

 Southampton est sur le point de payer la rançon du succès de Sadio Mané en Premier League. Encore dans ses griffes pour les 3 prochaines années, les Saints auront du mal à garder l’international sénégalais, auteur d’une belle saison. Arsenal est déjà sur les rangs. Chelsea, Manchester City, Tottenham, anciens prétendants, vont-ils lâcher prise ?

Jusqu’ici, son staff managérial lui a fait prendre de bonnes décisions sur sa carrière professionnelle. Parce qu’après les Jeux Olympiques de Londres 2012, dont il a été une des révélations, Sadio Mané, pourtant la convoitise de grands clubs européens, s’était exilé à Salzbourg, en Autriche. Décision irréfléchie, selon ceux qui voyaient dans le prodige de Génération Foot, un talent commercial dans le haut niveau. Mais dans le fond de cette décision, il fallait tout simplement, comprendre l’intention des managers du joueur de ne pas brûler les étapes.  Et la progression du joueur leur a donné raison. Dans un championnat de moindre envergure, la Bundesliga autrichienne, le milieu offensif sénégalais a forgé l’admiration et a mis tout le monde d’accord sur le fait que son niveau a enfin dépassé ce championnat. Ce qui, d’ailleurs a provoqué une ruée des clubs anglais, notamment Tottenham, Newcastle, Chelsea et Man city, sur l’ancien messin. Grosse surprise, c’est à Southampton que Sadio Mané atterrit. Une saison réussie, avec un record historique de 3 buts en 2 minutes 56 secondes et 10 inscrits. Tout comme Metz et Salzbourg,  Southampton risque d’avoir du mal à garder le milieu offensif sénégalais. Cette fois encore, le joueur et son entourage sont  attendus à prendre la bonne décision, face à ces sollicitations, sur lesquelles on ne peut pas cracher. Son avenir dépend de la décision à prendre.

Arsenal est déjà sur les rangs !

Sa performance au cours de la saison a fini par démontrer que ses aptitudes de joueur rapide, technique et buteur convient à des grandes écuries outre que Southampton. Un profil très apprécié par Arsen Wenger. Le technicien français des Gunners a été le premier à se signaler pour faire porter la tunique rouge et blanc d’Arsenal à l’enfant chéri du foot sénégalais qui a pris ses marques en Premier League. Cet intérêt n’est pas fortuit. Sadio Mané a causé des misères aux Londoniens, en inscrivant l’ouverture du score de la victoire de Southampton à Arsenal (2-0).

Chelsea, Man City ont-ils lâché ?

Sadio Mané a imposé le respect au quator de la Premier League. Chelsea, Man City et autres alors intéressés au sénégalais, avant de leur être chipé par Southampton, vont sans doute se mordre les doigts. Sadio Mané a tout simplement été le bourreau de ces grands. Il n’est pas exclure que ces clubs reviennent à la charge. Mieux vaut être grand chez les petits que d’être «très» petit chez les grands. Cet euphémisme interpelle Sadio Mané dans son choix. A 21 ans, l’euphorie peut bien prendre le dessus sur la réalité. Ce scenario a bien fonctionné avec certains jeunes. Samir Nasri est arrivé à Arsenal à 20 ans. Benzema au Real à 21 ans. En dépit de leur jeune âge, ils sont restés dans la constance de leur forme. C’est aussi possible pour Sadio Mané. C’est le haut niveau. La concurrence dans ces deux clubs ne devrait pas rester un facteur bloquant pour son épanouissement.