Accueil galsenfoot Communiqué ONG « Tant Qu’il y’aura des Hommes »: Soutien à Souleymane Diawara

Communiqué ONG « Tant Qu’il y’aura des Hommes »: Soutien à Souleymane Diawara

PARTAGER

Il y a dans la vie, des moments ou tout bascule dans un vide incompréhensible, que nous simple humain, nous avons du mal à appréhender.

Nous apportons notre soutien officiel à un homme, Souleymane Diawara, le défenseur de l’OGC Nice et ancien joueur de l’OM, que nous connaissons humain, droit, avec une grandeur d’esprit rare.

Cet homme, qui est aujourd’hui en prison, pour des raisons rocambolesques, qu’il reconnait au passage ; il a acheté une voiture d’occasion d’une valeur de 49 800 €, payée en espèces. Le véhicule acheté au « vendeur » était une voiture volée. Le footballeur n’aurait cessé d’en réclamer le remboursement au « vendeur ». Nous n’allons pas revenir sur la procédure judiciaire, car ce n’est pas notre rôle.

Mais ce qui nous importe, c’est l’homme. Qui est Souleymane Diawara ? C’est un mec bien, avec un vrai grand cœur, comme le sont beaucoup de sportifs de haut niveau.

Comme vous le savez, nous demandons à tous les sportifs de haut niveau d’écrire un message d’Espoir et de Paix et les réunir dans un livre afin de vendre ce livre au profit des ONG Internationales.

Il faut savoir que les sportifs de haut niveau sont difficiles à approcher, et tellement sollicités par toutes sortes d’individus, souvent sous la même bannière, « ce gars là, c’est un gentil, je vais lui faire à l’envers ». La phrase n’est pas vraiment poétique, mais c’est une triste réalité, que même certains sportifs professionnels ont été complètement spoliés de leurs économies.

L’attaquant de Marseille André-Pierre Gignac (g) et le défenseur de Nice Souleymane Diawara, lors du match OM contre l’OGC Nice Bertrand Langlois  /  AFP/Archives

Nous rencontrons des sportifs professionnels de très hauts niveaux, aux travers de nos différentes démarches, mais que voyons-nous ?

Des hommes et rien que des hommes, qui sont capables de vous parler d’humanité, de tendresse avec des mots qui vous prennent aux tripes, des humains.

Et Souleymane Diawara fait parti de cette catégorie d’hommes qui ne vous laisse jamais dans le doute, il est vrai.

Nous souhaitons vivement qu’il soit remis en liberté, car sa place n’est pas en prison.

Mais, certains devraient se poser la question, pourquoi tant de gens l’apprécient, tant de gens le regardent comme un exemple… Allez poser la question, à ces petits jeunes sportifs qui ont croisé un jour Souleymane Diawara dans un fast-food, lui ont demandé si un jour il pouvait passer dans leur petit club…Chose qu’il a fait le jour même.

Souleymane, par ses actions, a changé leurs espérances de vie, c’est à cela que l’on reconnaît un homme de valeur.

 

Liberté Egalité Fraternité.

Olivier Galvez – Président de l’ONG – TANT QU’IL Y AURA DES HOMMES