PARTAGER

En prison depuis le 10 avril dernier avec son frère, l’incarcération de Souleymane Diawara commence à «devenir bien longue» pour le Havre, son club de formation. Toute la ville veut se mobiliser pour sortir l’ex-star du Hac Havre du trou. A cet effet, une pétition a été lancée, hier, en ligne sur Facebook pour réclamer sa libération. Cette pétition recueille déjà 10 000 signatures sur la toile, a révélé le site topnormandie. Après un rejet de la première demande de remise en liberté en mi-avril du dossier par la cour d’appel d’Aix-en-Provence, ce nombre de voix recueillies pourrait être une pression supplémentaire sur les autorités, à s’intéresser très rapidement au dossier de l’ancien défenseur sénégalais. Le Havre ne compte pas s’arrêter sur la pétition, un rassemblement de soutien est prévu ce vendredi, à 18 heures, heure de Paris, au stade Jules-Deschaseaux au Havre, pour se faire attendre sur la question. Même s’ils reconnaissent que Souley «aurait tenté de se faire justice lui-même», les havrais soutiennent, par ailleurs qu’il est «victime d’une escroquerie». Selon nos confrères français, l’avocat de l’ancien roc de Marseille, Me Eric Dupond-Moretti avait fait savoir qu’il allait demander une nouvelle fois la remise en liberté du joueur de l’Ogc Nice (L1), soutient à son tour que son client «n’a rien à faire en prison. Il présente des garanties de représentation et qu’il a un travail». A noter qu’enfant, Souley a grandi au quartier de Caucriauville  du Havre d’où la volonté de ses fans de cette ville de le faire sortir de prison. Quand la réaction du Sénégal où il a mouillé le maillot national, Bordeaux, Marseille où il a fait les beaux jours, mais aussi de Nice, son actuel club.