PARTAGER
onze de départ
Onze de départ du Sénégal face au Havre

Naguère chasse gardée du football français à travers ses championnats, le footballeur sénégalais a bien pris pied en Angleterre qui, dans les années à venir, pourrait employer la plupart des pensionnaires de l’équipe nationale.

Avec Pape Ndiaye Souaré (Crystal Palace), Mohamed Diamé et Dame Ndoye (Hull City), Papiss Demba Cissé (Newcastle), Sadio Mané (Southampton), Cheikhou Kouyaté et Diafra Sakho (West Ham), le sélectionneur national, Aliou Cissé qui a évolué dans ce championnat (Birmingham City), a les yeux et l’oreille tendus vers ce pays, chaque week-end.

Le sélectionneur national est allé rendre visite en avril à sa famille qui y réside. Mais il en avait profité pour discuter avec des membres de la très forte colonie sénégalaise en Grande Bretagne.

Et la réussite des internationaux avec notamment Sadio Mané qui a battu, lors du match contre Aston Villa (6-1), le record du hat-trick le plus rapide de ce championnat, samedi dernier, doit amener à ouvrir davantage les portes de cette ligue aux Lions.

A une journée de la fin de la Premier league, on y annonce l’arrivée en masse des pensionnaires de la Tanière, à l’image du Lillois Idrissa Gana Guèye.

Le milieu de terrain sénégalais devenu cadre chez les Dogues n’exclut pas de poursuivre l’aventure au Nord de la France. Guèye ne cache pas son envie d’évoluer dans le championnat anglais l’un des plus médiatisés dans le monde et où on brasse beaucoup d’argent.

Les droits télévisuels permettent aux clubs anglais de recruter facilement notamment en Ligue 1 française.

A titre d’exemple lors de la saison 2013-2014, le Paris Saint-Germain, champion de France, a perçu moins d’argent que le dernier de la Premier league, Cardiff City.

Quand les Parisiens recevaient la somme de 44,6 millions d’euros, le club de Cardiff qui voulait recruter Kara Mbodj, était descendu en Championship avec dans ses caisses la somme de 74,5 millions d’euros.

Cette domination du football anglais n’est pas prête de s’estomper avec la renégociation des droits télévisuels de la Premier league pour la période 2016-2019.

Grâce aux opérateurs Sky et BT, le championnat anglais touchera la somme record de 6,92 milliards d’euros sur trois ans, soit plus de 2,3 milliards par saison.

Avec cet accord, le dernier de la Premier League touchera 136 millions d’euros, soit plus de trois fois plus que le champion de France.

Cela explique pourquoi le nouveau promu Bournemouth s’est aligné sur le défenseur du FC Nantes, Papy Djilobodji qui est aussi dans le viseur du club écossais de Celtic Glasgow.

Le Bordelais Lamine Sané, le Stéphanois Bayal Sall, le Rennais Cheiklh Mbengue, le défenseur du RC Genk et Kara Mbodj qui a failli signer en faveur de West Ham en janvier dernier sont également intéressés par le championnat anglais.

Il serait surprenant que l’ancien pensionnaire de Diambars ne signe pas en faveur d’un club anglais, puisqu’en plus de West Ham, d’autres clubs, cherchent à le faire signer.

Son coéquipier en sélection nationale, Moussa Konaté (FC Sion) qui fait partie des meilleurs buteurs du championnat suisse, est dans le viseur de plusieurs clubs anglais.