PARTAGER

Battu hier à domicile  par Konyaspor (0-1), en match retard de la 32e journée, Besiktas a craqué dans la dernière ligne droite. Après deux matchs nuls, le club d’Istanbul pointe à sept points de Galatasaray, leader à deux journées de la fin du championnat. Le sacre en Turquie se disputera donc entre Galatasaray et Fenerbahçe de Moussa Sow, qui compte trois longueurs de retard.

Un peu plus tôt dans la journée, l’international sénégalais, Demba Bâ, avait déploré le comportement du gardien de but de Gençlerbirligi ce week-end, en championnat. Et cela, au moment où la bataille pour le titre se dispute encore entre Galatasaray (1er), Fenerbahçe (2e) et Besiktas (3e). «Certaines personnes dans ce monde devraient avoir honte», a écrit l’attaquant de Besiktas sur Twitter. Un message retwitté plus de 14 000 fois. Et pour cause, l’attitude du gardien de Gençlerbirligi, Ferhat Kaplan, ce samedi en championnat. Le bonhomme a encaissé un but assez douteux face à Galatasaray. Sur une frappe molle de Wesley Sneijder, Ferhat Kaplan a étrangement retiré sa main au dernier moment, à un quart d’heure de la fin du match (1-0). Une image reprise en boucle sur le net, au point d’irriter l’attaquant des Lions. De quoi susciter également la colère des supporters de Besiktas et de Fenerbahçe. D’ailleurs, rapportent plusieurs sites, le gardien du club de Gençlerbirligi serait dans le collimateur des fans des deux équipes. Surtout qu’avec ce but, Galatasaray s’est finalement imposé et a conforté son avance sur ses poursuivants.
Il faut dire qu’en Turquie, l’histoire de matchs truqués n’est pas une première. Fenerbahçe a été exclu de la saison 2013-2014 de la Ligue des Champions et Besiktas, privé de Ligue Europa par l’instance de contrôle et de discipline de l’Uefa à la suite des affaires de matchs truqués. En 2011, le football turc avait été secoué par une vaste affaire de corruption. Le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, avait été condamné en juillet 2012 dans le cadre de cette affaire à six ans et trois mois de prison mais remis en liberté après un an de détention préventive. Ce scandale sans précédent en Turquie a bouleversé le monde du football turc. Avant que le club ne soit  exclu par la Fédération turque de l’édition 2011-2012 de la Ligue des Champions et Besiktas a rendu la Coupe de Turquie qu’il avait remportée en 2011.