PARTAGER
andré ayew

Lors d’un entretien accordé à Rfi et France 24, André Ayew est revenu sur le trophée Marc-Vivien Foé, qu’il a remporté, ce lundi. Il a notamment rendu un hommage à Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille. L’ancien journaliste sportif sénégalais était plus qu’un papa pour le fils d’Abedi Pelé. «Si j’en suis là aujourd’hui, c’est vrai que ma mère a fait beaucoup, mais ma tante Halla m’a également énormément soutenu […] Pape Diouf [l’ancien président de l’OM] a été comme un papa pour moi, et même un peu plus. Il avait déjà été un père pour mon propre père [Abédi Pelé, Ndlr), lorsqu’il est arrivé à l’OM… Il a été quelqu’un de très important dans ma carrière, et il le restera jusqu’au bout….», a-t-il confié à nos confrères français. Ce fut difficile pour le Ghanéen de se fondre dans le groupe de performance des phocéens.  «Au fil des saisons à l’OM, j’ai eu un rôle de plus en plus important. J’ai essayé de le tenir du mieux possible. Je pense que dans l’ensemble, on a fait un gros  boulot à Marseille et à titre personnel, je suis très content de ce que j’y ai fait ces dernières années. Je suis quelqu’un qui a tout connu ici et j’ai toujours tout donné sur le terrain», précisera Ayew.