PARTAGER
Amara traore

Même si l’ancien sélectionneur des lions du Sénégal n’a pas été retenu au poste d’entraineur du Syli national récemment, il estime toujours s’impliquer dans le développement du football local.

Invité à prendre part à cette assemblée des entraineurs et éducateurs de football de la Guinée, Amara Traoré a tenu des promesses au terme de cette rencontre, «  c’est vrai que j‘ai pas été retenu au poste de sélectionneur du Syli mais laisser-moi vous dire que je suis toujours prêt a accompagner le développement du football guinéen. Au cours de cette rencontre avec les entraineurs et éducateurs de football du pays, je suis venu pour échanger avec mes collègues guinéens afin qu’ils puissent apprendre quelque chose de moi tout comme moi aussi. Moi j’ai eu la chance de connaitre le haut niveau en Afrique d’abord en tant que joueur et sélectionneur, donc il faut que j’échange mon expertise car la compétence n’a pas de couleur ni de frontière, ce n’est pas par ce que je suis sénégalais. C’est cette expérience là que je viens apporter aux entraineurs guinéens » promet notamment Amara Traoré.

A l’image du football de son pays, Amara est fasciné par celui pratiqué également en Guinée « il faut que les coaches puissent connaitre la technicité du football moderne car je trouve un peu technique le football guinéen, seulement il y a l’aspect tactique et organisationnel qui manquent à la Guinée et qu’il faut revoir tout cela, un entraineur doit connaitre tous ces facteurs pour s’en adapter. Voilà quelques points aussi aux quels doivent s’atteler les entraineurs guinéens ».

Dans la foulée de cette rencontre avec ses pairs, le sénégalais a promis une enveloppe de deux millions de franc guinéens ( 2 000 000 FG) à cette association, dans la perspective de la prochaine campagne de formation des entraineurs et éducateurs de football de Guinée prévu dans les régions  du  pays les semaines prochaines.

Il faut rappeler que cette association regroupe en son sein des entraineurs des clubs de la ligue1 et 2, des anciennes gloires du Syli national notamment Salam Sow et Titi Camara, mais également des éducateurs et des formateurs locaux.