Accueil CHAN Ibrahima Wadji :  »Le CHAN 2015 a été un révélateur »

Ibrahima Wadji :  »Le CHAN 2015 a été un révélateur »

Partager

L’attaquant des Lionceaux Ibrahima Wadji, classé dans l’équipe-type de la dernière édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des moins de 20 ans, estime que cette compétition l’a fait grandir, en ce qu’elle a été tout à la fois « un baromètre » et « un véritable révélateur ».

« C’était quelque chose de spécial, je connais mon niveau, mais je peux vous assurer que cette compétition m’a beaucoup fait grandir », a indiqué l’attaquant de Mbour Petite-Côte (Ligue 1 sénégalaise), auteur de trois buts au cours du CHAN 2015 qui a pris fin dimanche dernier à Dakar.

« Tous les joueurs ayant pris part à la compétition ont gagné en expérience et en confiance et cela va se refléter dans le football national », a assuré le jeune footballeur, saluant « le travail remarquable fourni par le staff technique national ».

« Même quand ça ne marchait pas au début, ils ont été présents et ont su trouver les mots pour nous accompagner », a-t-il dit, estimant que cela a permis à l’équipe nationale d’aller chercher la qualification contre le Congo, par exemple.

Après avoir été battue (3-1) par le Nigeria, en ouverture de la compétition, les Lionceaux avaient été contraints au nul par l’équipe de la Côte d’Ivoire. Ils se sont finalement qualifiés pour les demi-finales grâce à leur victoire (4-3) sur le Congo.

« Il y a une grande envie et une volonté de propulser le football national vers les sommets dans ce groupe », a fait valoir Ibrahima Wadji. Il a toutefois souligné qu’au début de cette compétition, « beaucoup de joueurs partaient avec des handicaps ».

« Pour la plupart d’entre nous, c’était le premier maillot national, la première grande compétition, le premier hymne national », a rappelé le natif de Sindone (sud).

A la question de savoir, s’il est prêt à rejouer en championnat de Ligue 1, il a répondu c’est grâce à cette compétition qu’il a été sélectionné chez les Juniors.

« La ligue 1 est très compétitive et nous devons respecter les coéquipiers qui nous ont permis de jouer en équipe nationale », a dit l’ancien pensionnaire de l’académie Mawade Wade.