PARTAGER
Les Lions
Onze du Sénégal face à l'Egypte au Caire

Sur le statut qui sera collé aux Lions en guinée équatoriale lors de la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des nations, le débat n’est pas tranché. Si pour beaucoup le parcours élogieux de Sadio Mané et sa bande lors des éliminatoires de cette CAN (4 victoires, 1 nul, 1 défaite, 8 buts marqués et 1 seul encaissé) les met dans une posture de favoris, d’autres, par contre, ne voient pas le Sénégal dépasser le stade des quarts de finale. Parce que, disent-ils, cette CAN au pays d’obiang Nguéma sera l’une des plus relevées de ces dernières années avec la présence de la plupart des cadors du football africain, en l’absence notoire du Nigeria, le tenant du titre continental. une thèse qui ne diffère pas trop de celle du sélectionneur national. Alain giresse qui a soutenu dans Stades de ce mardi que le Sénégal sera parmi les petits poucets de la compétition. quoi qu’il en soit, le constat est que dans cette équipe du Sénégal, ils seront plusieurs à participer, pour la première fois, à la grandmesse du football continental. Dans le groupe élargi utilisé par Alain giresse durant les éliminatoires, ils ne sont pas plus de 7 à avoir pris part à la dernière CAN qui s’était déroulée dans le même pays en 2012.

Novices, mais pas inexpérimentés

Dans ce groupe des «anciens» figurent, en effet, le gardien de but Bouna Coundoul, les défenseurs Cheikh Mbengue et Salif Sané, de même que les attaquants Dame Ndoye, Papiss Cissé, Demba Bâ ou encore Moussa Sow. À côté de ces «doyens» qui n’avaient pas laissé leur marque à Bata, l’essentiel de la troupe sera constitué de novices. Des «bleus» qui ont pour noms Papy Djilobodji, kara Mbodji, Salif Sané, Stéphane Badji, Zargo Touré, Pape Ndiaye Souaré, Idrissa gana guèye, Cheikou kouyaté, Sadio Mané, Pape kouly Diop, Alfred Ndiaye, Mame Biram Diouf ou encore Diafra Sakho. De là à dire que le Sénégal présentera une équipe inexpérimentée à la prochaine CAN, il n’y a qu’un pas qu’il serait hasardeux de franchir. Faut-il le rappeler, en effet, le groupe d’Alain giresse a une solide ossature constituée des Lions dits olympiques. Cette équipe qui avait surpris son monde ne s’inclinant qu’en quarts de finale des jeux olympiques de Londres en 2012, face au Mexique (4-2), futur vainqueur de l’édition.

Sadio Mané, Zargo Touré, gana guèye, Cheikhou kouyaté, Moussa konaté et les autres étaient de cette expédition. Des joueurs qui ont pris du galon depuis lors, et qui, pour la plupart, évoluent désormais dans les championnats les plus huppés d’Europe,  notamment la Premier League. Et puis, ces Lions dont les crinières n’ont pas fini de pousser auront certainement les crocs pour mordre à pleines dents dans cette CAN qui doit les faire grandir. Comme Diouf, Henri, Fadiga et les autres, qui, pour la seule participation sénégalaise de l’histoire à une coupe du monde, avaient ébloui la planète foot en 2002. Alors bleus, certes, mais pas pâles du tout.