Accueil galsenfoot Omar Diallo ancien gardien des Lions « je n’ai pas ...

Omar Diallo ancien gardien des Lions « je n’ai pas une carrière facile »

PARTAGER

Devenu formateur des gardiens à Diambars depuis janvier dernier, l’ancien portier des Lions de la Téranga (1997-2004), Omar Diallo (42 ans), revient sur sa carrière et les raisons pour lesquelles, il a très vite dit stop à l’équipe nationale du Sénégal.

« Je suis actuellement à Diambars depuis janvier où j’entraîne les gardiens après que Saer Seck (président Diambars) m’ait appelé du Maroc pour que je vienne apporter mon expérience aux jeunes », a d’abord informé Omar Diallo. « Donc, en tant qu’entraîneur, j’essaie d’apporter mon expérience aux jeunes talents de Diambars ainsi qu’en équipe nationale dans le futur car c’est mon souhait. D’ailleurs, j’en ai déjà discuté avec la direction technique, j’attends toujours. Mais pour le moment Sidat Sarr est là et il fait du bon travail ».

Ses deux contrats échoués au PSG et à Ajaccio

« Je pense que ma carrière aurait dû aller beaucoup plus vers l’avant car j’ai arrêté très top à l’âge de 35 ans. Je pensais que toutes les portes étaient fermées quand j’arrêtais. J’avais quitté le Sénégal pour le Maroc et en 2004, je suis revenu pensant qu’on allait m’appeler pour la CAN 2004, mais ce n’est pas le cas. Depuis lors, je ne suis plus appelé en équipe nationale alors que j’avais fait mon retour au pays, notamment au Jaraaf », a déclaré l’ancien portier aux 23 sélections. Et de poursuivre « Après j’ai décidé d’aller en Turquie pour une année et c’est là que j’ai décidé d’arrêter ma carrière. D’ailleurs, il y a deux contrats qui devaient être signés au PSG et à Ajaccio mais finalement, ça n’a pas marché sans compter qu’en sélection, on ne t’appelle plus. Forcément il y a des regrets, c’est ça une carrière de footballeur, il y a des hauts et des bas », se désole l’ancien portier du Raja de Casablanca (D1 Maroc) même s’il pense avoir une bonne carrière dans l’ensemble » car ayant été « capitaine de l’équipe nationale » en même temps fait partie de ceux qui ont qualifié « le Sénégal aux Coupes d’Afrique et du monde de 2002».

Pourtant,  il évoque le pourquoi de cette fin de carrière anticipée alors qu’il pouvait faire plus.

Le refus d’être numéro 2 derrière Tony Sylva

Omar Diallo n’a hésité une seule seconde à donner les raisons pour lesquelles, il avait tourné très tôt l’équipe nationale. Pour l’actuel formateur des gardiens de but de Diambars « c’est parce qu’en 2004, je suis allé en quart de finale avec l’équipe (c’était la CAN de Tunis). Et lorsque je suis revenu en 2006, on te met plus dans l’équipe. J’étais deuxième gardien derrière Tony. Ils ont préféré appeler les autres, donc je n’avais plus la motivation, j’ai arrêté par la suite », a-t-il expliqué. Malgré cela, Diallo reconnait qu’il n’a pas eu une « carrière facile ».

Peu d’argent gagné au Maroc contrairement à ceux qui étaient en Europe

« J’ai quand même gagné quelque chose dans le football. J’ai réussi à avoir une maison mais il y a une chose qu’il faut signaler. C’est que je fais partie des anciens de l’équipe nationale mais je ne suis pas comme eux. Moi, je jouais au Maroc et ce que j’ai gagné, je l’ai gagné en équipe nationale. Maroc, ce n’est pas l’Europe mais je remercie le bon Dieu. Ce que je peux dire, c’est que le football, c’est de la chance » a conclu Omar Diallo pour qui, on le rappelle, a débuté sa carrière au Jaraaf en 1992.