PARTAGER

Après les dates du 15, du 22, puis du 29 novembre, le démarrage de la saison de football professionnel a été «repoussé jusqu’au week-end des 6 et 7 décembre 2014», a annoncé Amsatou Fall, hier. Le Directeur exécutif de la Ligue sénégalaise de football professionnel donne les raisons de ce nouveau report et lève un coin du voile sur les innovations de la saison 2014-2015.

Les raisons du report

«Nous venons à l’instant même de repousser le démarrage du Championnat (L1 et L2) pour une semaine, en raison de l’incertitude qui règne autour de la production des licences. La production des licences se fait entre la Caf et la Fifa. Il y a une nouvelle application et nous espérons que cela pourrait être réglé d’ici samedi. Mais nous ne voulons prendre aucun risque. Les licences ne sont jamais prêtes. Elles ne sont valables que pour une saison. Il faut faire une nouvelle application à chaque début de saison. Nous voulons avoir toutes les garanties, parce que nous ne voulons être confrontés à des impairs de dernières minutes après avoir commencé. Grâce à ses démarches, la Ligue, à travers Saër Seck, avait obtenu des services de sécurité la garantie d’avoir des agents pour le démarrage initialement pour le week-end prochain du 29 novembre. Mais démarrer le Championnat alors qu’il y a une grande manifestation comme le Sommet de la Francophonie (du 29 au 30 novembre 2014) n’était pas l’idéal non plus. Pour le lancement officiellement de la saison, nous aurions souhaité que cela ne coïncide pas avec un évènement qui nous vole la vedette. C’est pour aussi le faire dans une grande ambiance. Par rapport à tout cela, nous avons jugé bon de repousser le démarrage du Championnat professionnel jusqu’aux 6 et 7 décembre prochains où rien ne s’y oppose.»

Auditions sur des matches de Ligue 2

«Ce n’est pas une enquête, mais nous allons procéder à des auditions de tous les acteurs impliqués, ce que nous faisons depuis presque plus de deux mois. Mais il n’y a pas que le match Dahra – Bargueth (6-2). Nous avons écouté beaucoup de gens. Pour le moment, ces auditions ne nous ont pas révélé, de manière significative et objective, qu’il y a eu une corruption ou tentative de corruption. Même si nous pouvons le penser lorsqu’une équipe qui n’avait pas encore encaissé autant de buts (6, Mbargueth, Ndlr) en prend autant dans un match. Mais les auditions menées jusque-là ne nous ont pas permis d’avoir des preuves tangibles. Mais en conséquence, nous avons interpellé les gens pour que l’éthique et la morale sportives soient préservées du début jusqu’à la fin du Championnat.»

NDLR : Les défaites de la Renaissance devant Ndiambour (0-3), de l’As Douanes face à Ndar Guedj (0-1) et surtout le score fleuve entre Dahra et Bargueth (6-2) lors de la 14e et dernière journée de la poule B de Ligue 2 avaient fait naître un parfum de combine).

Les innovations pour 2014-2015

«A chaque fois, nous voulons innover et avoir une meilleure qualité pour faire venir le public au stade. Si le public vient, les sponsors suivront. Vous avez vu ce qui s’est passé à la finale du Trophée des champions (dimanche à Amadou Barry). Nous avons eu du spectacle dans le jeu et le public a répondu présent. C’est cela que nous voulons voir à tous les matchs et le credo de la Ligue est de faire en sorte que toutes les rencontres soient diffusées à la télévision. C’est ce spectacle qui aidera la Lsfp, en amenant des sponsors qui sont utiles pour appuyer les clubs. Nous ne sommes pas encore riches, mais une fois que le spectacle sera garanti, il y aura forcément des dividendes pour les clubs.»

Partenariats avec la 2Stv, site Internet de la Lsfp

«Nous sommes en train de finaliser un partenariat avec la 2Stv qui a d’ailleurs retransmis la finale du Trophée des Champions. A chaque journée de Championnat, il y aura un match diffusé à la télé. Ce sera une première. Il y aura également des magazines télévisés où passeront les présidents et entraîneurs pour avoir plus de visibilité et promouvoir la Ligue professionnelle. Nous avons aussi conclu un partenariat avec une structure qui s’occupera de la gestion du site Internet de la Ligue. Elle rendra lisible nos activités. Toutes les informations concernant les contrats des joueurs, leur provenance, etc., seront aussi publiées dans le site. Ainsi, tout le monde sera informé à temps réel. Il s’y ajoute le siège que nous avons inauguré et qui nous permettra d’être plus autonome et de travailler dans des conditions idoines. Pendant cinq ans, la Fédération sénégalaise de football avait l’amabilité de nous héberger et nous voulons l’en remercier. Ce sont toutes ces innovations que nous sommes en train de mettre en place pour avoir une administration moderne et digne du football professionnel.»

Disponibilité du stade Demba Diop

«Même si on devait démarrer le 29 novembre, nous aurions joué au stade Léopold Sédar Senghor. Aujourd’hui, on ne peut pas avoir un stade neuf et qui ne puisse pas recevoir l’élite du football sénégalais. Les travaux de Demba Diop sont en train d’être finalisés et certainement d’ici le 5 ou 6 (décembre), le stade sera disponible pour le démarrage de la saison.»