PARTAGER
Lionceaux
Lionceaux

Au centre technique Jules François Bocandé de Toubab Dialaw où elle se trouve pour les besoins du tournoi de l’intégration organisée par l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA du 22 au 29 novembre au Togo), l’équipe nationale des moins de 20 ans du Sénégal, voit sa préparation perturbée par les nombreuses coupures d’électricité. C’est une information révélée par la RTS qui était sur les lieux pour réaliser un reportage sur le stage des Lionceaux qui a débuté depuis jeudi dernier pour prendre fin ce 20 novembre.

Néanmoins, le sélectionneur Joseph Koto ne semble pas être préoccupé par cette affaire « On est là pour préparer le tournoi de l’UEMOA en même temps, la Coupe d’Afrique au mois de mars (le Sénégal va abriter la CAN U 20 en mars 2015) », a évoqué l’ancien ailier de la Jeanne d’Arc de Dakar.  « Je pense que ce tournoi est un bon prétexte pour démarrer la préparation. Vous savez, on est isolé du monde et cela nous permet de nous concentrer », a estimé Koto qui conclut pour dire qu’en ce moment, l’équipe travaille sur « deux séances d’entraînement par jour ».

Du côté des joueurs, la confiance est bel et bien présente « On est là pour défendre les couleurs du pays, mais ce ne sera pas facile, on le sait », reconnaît Alassane Sylla, le capitaine de cette sélection des moins de 20 ans.

Signalons que Rémy Nassalan, un des hommes de Koto, souffre d’une élongation et son forfait semble proche.

Le Sénégal est dans le groupe B en compagnie du Burkina Faso, tenant du titre, de la Guinée Bissau et du Bénin.