PARTAGER
saivet

Dans une interview parue dans le site officiel des Girondins de Bordeaux, Henri Saivet a donné son impression sur les éliminatoires de la Can 2015. L’international sénégalais, qui espère encore une qualification des siens, estime toutefois qu’il est mal parti pour accrocher le wagon et disputer la compétition continentale. «On a encore toutes les chances de se qualifier, espère-t-il. Le match en Egypte à ne pas perdre, puis, si on fait ce qu’il faut à domicile contre l’Ouganda (Botswana, ndlr), ce sera possible. A partir du moment où je n’ai rien fait des qualifications (il s’est blessé lors de la préparation d’avant-saison, avant le début des éliminatoires), ce n’est pas un objectif, car l’entraîneur ne me prendra pas. La priorité, c’est de revenir, d’être performant sur le terrain à mon retour.»

Sa blessure : «Ça évolue dans le bon sens»

Pourtant, après être longtemps resté sur le flanc, Saivet n’est plus loin d’entrevoir le bout du tunnel, même s’il ne connaît pas encore la date de son retour. «Personne ne sait, cela dépendra de mes sensations. Il faut faire beaucoup de tests et on ne peut pas les faire tous en une semaine. Il vaut mieux ne rien se fixer pour ne pas être déçu ou être obligé d’accélérer le processus.» Pas de course contre la montre donc, toutefois, il a tenu à se rassurer. «Je me sens bien, je suis dans une phase de réathlétisation, ça évolue dans le bon sens. C’est dur, mais ça va. Dans tout ce que je fais, je n’ai aucune douleur, tous les voyants sont au vert pour l’instant. Il faut prendre le temps de bien consolider cette zone.»