PARTAGER
Equipe du Sénégal

La concurrence est plus que jamais rude dans la tanière. Il y a des joueurs qui ont perdu de sommeil. Plombés par une blessure ou très peu convaincants lors des deux dernières sorties des Lions contre la Tunisie, Pape Ndiaye Souaré, Zarco Touré, Dame Ndoye et Papiss Demba Cissé ont mis leurs concurrents de poste dans leur dos.

Qui d’Alain Giresse ou de ces joueurs a le plus perdu le sommeil ? Le premier, partagé entre le désir de consolider les acquis et l’envie de découvrir de nouvelles têtes pour se donner plus de chance de succès, se triture certainement, en même temps, les méninges pour composer son onze de départ devant faire face aux Pharaons. Ces joueurs eux sont  sûrement en train de se demander s’ils feront ou non partie du casting. Il y a de quoi.

Cheikhou Mbengue –Pape Ndiaye Souarè

Très peu pour soutenir la concurrence dans ce couloir, il y a un temps, le défenseur rennais a mis les atouts lors des deux matchs contre la Tunisie, de son coté. Auteur de deux matches corrects lors de la double confrontation face à la Tunisie, Cheikh Mbengue est tout content de retrouver la tanière. Cette performance lui permet de réduire aujourd’hui les écarts dans la concurrence avec Pape Ndiaye Souarè dans le couloir gauche. Toutefois, le dernier mot reviendra à Alain Giresse. Un dilemme : Cheikh Mbengue est en pleine bourre sur le plan défensif, Pape Ndiaye Souaré a des potentialités  sur le plan offensif.

Zarco Touré seul contre tous

Il y a peu de chance pour qu’il soit reconduit à droite. Sa performance dans la double confrontation avec la Tunisie ne plaide pas en sa faveur. Il  a été très en deçà de sa valeur intrinsèque. La présence d’ailleurs de quatre latéraux gauche de métier (Cheikhou Mbengue, Pape Ndiaye Souaré, Boukary Dramé et  Ibrahima Mbaye) n’est pas bon signe pour le défenseur central du Havre en Ligue 2 française. C’est un fil de plomb qui est suspendu sur sa tête. «Ces trois latéraux gauches sont là au cas où une situation de polyvalence se présenterait à droite», a précisé Giresse, en marge de la publication de la liste des Lions contre l’Egypte et le Bostwana.

Dame Ndoye bon à quoi ?

C’est paradoxal. Etincelant lors des premières sorties face à L’Egypte et le Bostwana, l’attaquant de Lokomotiv de Moscou s’était fait remarqué par deux passes décisives et un but marqué contre les Pharaons à Dakar. Contre toute attente, Alain Giresse a confiné Dame Ndoye sur le banc, au moment où tout le monde misait sur lui comme meneur de jeu. Visiblement, il risque de se retrouver à nouveau grand coiffeur, avec Pape Kouly Diop en pleine bourre.

Diafra Sakho dans la gueule du loup

Sa convocation a été précédée d’une pression énorme sur Alain Giresse. Diafra Sakho sait alors qu’il doit se surpasser. «Que je suis conscient que les gens attendent beaucoup de moi. Cela me fait chaud au cœur. C’est à moi maintenant de faire en sorte de répondre aux attentes», a-t-il confié au correspondant de Stades, à Paris, au regroupement des Lions. Une simple déclaration dans la presse ne devrait pas suffire. L’ancien buteur messin devrait faire oublier Demba Ba qu’il a remplacé. Ce n’est pas tout. L’attaquant de Westham ne devrait pas s’estimer sur un chapeau de roue à la pointe de l’attaque. La concurrence devrait être rude avec Mame Birame Diouf, Moussa Sow. Par contre, Diafra Sakho représente un réel danger pour  Papis Cissé.