PARTAGER

L’ancien sélectionneur national, Abdoulaye Sarr, a positivé les sorties médiatiques des joueurs sénégalais dont Demba Ba qui sont allés parfois jusqu’à remettre en question les méthodes de gestion d’Alain Giresse, actuel entraîneur national.

‘’Moi, j’ai envie de positiver ces sorties montrent l’intérêt que les gens portent à la sélection’’, a expliqué, ce mardi, le nouveau directeur technique de l’académie Génération Foot, rappelant l’existence d’intérêts individuels dans les sélections nationales.

 »Ces intérêts existeront toujours en équipe nationale. Et c’est à l’entraîneur sélectionneur de pouvoir gérer tout cela et transformer tout cela en énergie positive », a affirmé Sarr, qui a conduit les Lions en demi-finale de la CAN 2006.

 »Il n’y a rien d’alarmant, il faut tout simplement mettre l’accent sur l’intérêt du groupe », a-t-il dit. Selon lui, tous ces joueurs ont besoin de prouver leurs valeurs.

‘’Ce n’est pas une première, ça existera toujours’’, a-t-il asoutenu, avant de souligner que l’entraîneur est appelé à mettre l’intérêt général en avant.

Après Diafra Sakho (West Ham, Angleterre) qui a évoqué le manque de courage de Giresse, Demba Ba (Besiktas, Turquie) et Issa Cissokho (Nantes, France) ont rué dans les brancards. Ces joueurs, qui n’ont pas été appelés pour les matchs contre l’Egypte (15 novembre) et le Botswana (19 novembre), s’interrogeant sur les méthodes de gestion de l’équipe nationale.