PARTAGER
welle ndiaye maribor

Le sociétaire de Maribor (D1 de la Slovénie), Wellé Ndiaye est le seul sénégalais à disputer la Ligue des Champions cette année. Galsenfoot.com est parti à la découverte de ce jeune joueur. Entretien.

Qui est Welle Ndiaye?

Welle est un milieu de terrain de 24 ans, je fais 187 cm. Je suis polyvalent et capable de faire les 2 phases du jeu (offensive et défensive).

Pouvez-vous nous parler de votre parcours?

Je suis en Europe depuis 5 ans maintenant. En 2009, j’ai eu la chance de faire des tests positifs à l’US Città di Palermo (élite italienne), mais suite à des problèmes bureaucratiques, je suis resté là-bas toute une saison sans pouvoir jouer des matchs officiels. Par la suite, je suis venu en Slovénie, à la ND Gorica (élite slovène), où j’ai évolué les 3 dernières saisons. Au mois de juillet dernier, je suis devenu un joueur de Maribor.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre le NK Maribor?

Disons que c’est le meilleur club de la Slovénie, sur tous les plans. Et quand ils appellent, il faut seulement répondre OUI.

Connaissez-vous d’autres joueurs sénégalais en Slovénie?

Y a mon pote et coéquipier Jean Philippe Mendy. Même s’il est né en France, croyez moi, je ne suis pas plus sénégalais que lui (rires)

Vous n’êtes pas dans un grand club mais vous disputez la ligue des Champions cette années, qu’est ce que ça vous fait d’être le seul sénégalais en lice dans cette compétition?

C’est vrai que Maribor n’est pas Chelsea ou Barcelone, mais je vous assure que je suis dans un très grand club. Maribor a remporté le titre de champion de la Slovénie ces 4 dernières saisons, il a été éliminé en 16eme de finale en Europa League l’année dernière par Séville (qui a ensuite gagné la coupe). Cette saison nous avons fait match nul en Champions League contre Sporting Lisbonne, Chelsea et Schalke 04 (chez eux). Là, on commence à être une réalité en Europe. Et je vous rappelle, nous sommes 2 Sénégalais à Maribor. Et nous sommes tous les 2 fiers et orgueilleux de représenter notre pays en Europe.

Pouvez-vous nous parler de votre état d’esprit lorsque vous affrontiez Chelsea FC en LDC?

J’aborde tous mes matchs sereinement. Si je pense à mon passé sportif, je suis sûr et certain que tout ce je fais maintenant, ou ferai dans ma carrière, c’est déjà gagné au départ. Car, croyez moi, c’est pas du tout facile d’arriver à être pro en Europe si t’es né en Afrique.

Que pensez-vous du football sénégalais?

Si vous voyez qu’il y a plein de joueurs Sénégalais partout dans le monde, ça veut dire que notre foot va très bien.

Comment trouvez-vous l’équipe nationale du Sénégal lors des éliminatoires de la CAN 2015?

J’ai pas eu la chance de pouvoir suivre notre équipe nationale, parce qu’en Slovénie, il est très difficile d’avoir des matchs en dehors de l’Europe. J’ai lu seulement quelque chose sur le net, et j’espère comme tous les Senegalais, qu’ils arrivent à se qualifier pour la Can.

Quelles sont vos ambitions et dans quel club rêvez vous d’évoluer un jour?

Pas de limites…

Votre mot de la fin

Pouvoir un jour représenter mon pays en équipe nationale.