PARTAGER
fadiga

L’international sénégalais Khalilou Fadiga dans une interview de nos confrères d’Allodakar, revient sur les rumeurs selon lesquelles il aurait vendu la maison de sa mère, parce qu’il serait dans le besoins. Des accusations qui ont plongé dans une colère noire contre ces gens qui « salissent la mémoire de ses parents ».

« Asrafourlah, Astafourlah, Astafourlah… je ne suis pas fauché à ce point. Je viens juste de sortir de la banque et j’ai avec moi pas moins d’un million quatre cents. Tous les sénégalais ne peuvent pas le dire en ce moment, c’est vous dire », peste l’international sénégalais. Fadiga poursuit : « Seulement, ma mère est décédée et personne ne peut salir sa mémoire. Les gens qui avancent ces histoires ont peut être d’autres motivations. Mais qu’on me manque de respect, ce n’est pas grave, mais de grâce, qu’on laisse mes parents se reposer en paix. J’y tiens, je n’accepterai pas qu’on salisse ma famille, la mémoire de mes parents ». « Pour la maison, allez demander dans le coin, c’est ma sœur qui y vit en ce moment et je n’ai aucun besoin qui peut me pousser à faire pareil acte. Je suis désolé », rassure-t-il.