PARTAGER

La Jeanne d’Arc de Dakar n’aurait jamais dû prendre part à la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) pour n’avoir jamais érigé une société anonyme, a affirmé, mercredi à Dakar, le Professeur Issa Lô.

‘’La Jeanne d’Arc SA n’a jamais existé et c’est vrai que c’est un critère fondamental du cahier des charges’’, a expliqué le Professeur Lô, élu en janvier dernier à la présidence du doyen des clubs sénégalais.

Avant sa relégation en division 3 en 2013, la JA avait pris part aux compétitions de la LSFP depuis son démarrage en 2009.

‘’C’est vrai que nous avons été acceptés sans pour autant remplir les critères, parce que c’est ma modeste personne qui était chargée des statuts pour l’érection de cette société anonyme’’, a expliqué le dirigeant historique en conférence de presse.

 »Toutefois, la Jeanne d’Arc n’est pas seule équipe dans ce cas », a poursuivi le dirigeant dont l’élection est contestée par des dirigeants et des supporters du club.

Le diplomate à la retraite Seydou Nourou Ba qui, depuis août 2012, préside aux destinées du club, revendique toujours la présidence de la ‘’Vieille Dame’’.

Au moment où la conférence de presse se tenait dans un hôtel dakarois, des personnalités ont été interdites de salle. Elles sont accusées de vouloir perturber la rencontre entre ces dirigeants et la presse.

En mai dernier, l’ancien président de la Jeanne d’Arc de Dakar, Momar Ndiaye et le trésorier du club à cette période, Pape Abdou Dieng, ont été inculpés respectivement pour abus de biens sociaux et abus de confiance. ils sont incarcérés depuis lors à la Maison d’arrêt de Rebeuss.

Ces deux dirigeants sont accusés d’avoir mal utilisé l’argent (plus d’un milliard de francs) issu de la vente d’un terrain de plus de deux hectares appartenant au club. Ce terrain a été vendu à une société immobilière.

APS