PARTAGER

L’attaquant sénégalais Henri Camara a confié, dans un entretien exclusif avec l’APS, avoir décidé, après la victoire des Lions sur les Bleus, de rentrer sur Dakar pour n’avoir pas eu d’explication sur sa mise à l’écart lors du match d’ouverture de la coupe du monde 2002.

‘’C’est moins pour n’avoir pas joué le match que le manque d’informations de la part du staff technique’’, a insisté l’actuel recordman des sélections avec 98 unités.

Actuellement en vacances au Sénégal, après avoir aidé son club grec (Panetolikos) à se maintenir dans son championnat, Camara avait été appelé à s’échauffer sans pour autant enlever son chasuble.

‘’J’ai couru en vain le long de la ligne de touche pour m’échauffer mais je ne suis jamais entré dans la partie’’, a-t-il dit, regrettant surtout le manque de la communication de la part du staff.

Henri Camara, qui évoluait à l’époque à Sedan (France), informe ‘’avoir été le plus heureux de la victoire mais il y avait comme un sentiment d’injustice’’.

‘’J’étais un titulaire indiscutable de l’équipe mais je me retrouve subitement sur le banc sans rien comprendre’’, s’est souvenu le ‘’Lapin Flingueur’’ appelé à évoquer ses souvenirs du match d’ouverture de la coupe du monde 2002.

Grâce à un but de Bouba Diop, le Sénégal avait battu la France, championne du monde en titre, lors de ce match d’ouverture.

S’il était très heureux de voir cette victoire du Sénégal et les échos venus du monde entier, l’attaquant sénégalais a attendu plus d’une année pour avoir les explications de la titularisation de Moussa Ndiaye.

‘’Ce jour-là, Moussa (Ndiaye) a certainement produit son meilleur match avec les Lions. Personne ne peut dire le contraire’’, rappelle celui qui vient de signer un contrat en faveur du club grec d’AEK Kallonis.

Pour le deuxième match contre le Danemark, Henri Camara a débuté sur le banc jusqu’en 2-ème période.

‘’Nous étions menés au score (0-1) et les Danois étaient bien en place. C’est ce moment que choisit le coach (Bruno Metsu) pour faire entrer des joueurs à vocation offensive’’, indique l’attaquant âgé actuellement de 37 ans.

Henri Camara se souvient avoir dit à ses coéquipiers du banc : ‘’Si je rentre ce soir, je ne ressors plus de cette équipe’’.

‘’Sur mon premier but, je mets un tacle défensif. Sur le second, même chose. Mais contrairement au premier, le second a été exploité d’une belle manière avec un but égalisateur de belle facture réussie par Diao (Salif)’’, se remémore Henri Camara.

 »Si Bruno Metsu hésitait encore sur mon implication aux tâches défensives, cette rencontre m’a suffi pour lui prouver le contraire », affirme Henri Camara.

Depuis ce nul contre le Danemark, il a débuté tous les autres matchs du Sénégal à la phase finale de la coupe du monde.

Jusqu’à ses deux buts (2-1) contre la Suède (dont un but en or) en huitième de finale de la coupe du monde 2002.

 

APS