PARTAGER
Cette rubrique « Le Mondial des Africains par… » est réservée aux représentants africains dans cette 20ème édition de la coupe du monde. Un acteur, footballeur (actuel comme ancien), dirigeants journalistes et autres acteurs du football, d’ici et d’ailleurs, parleront du Nigéria, de la cote d’Ivoire, de l’Algérie, du Ghana et du Cameroun.

« De manière générale, je crois que l’Afrique est bien représentée au Mondial-2014 avec les meilleures sélections du moment du continent. Les Ivoiriens peuvent faire une bonne campagne. Mais la question qu’il faut se poser : est-ce que les footballeurs ivoiriens ont confiance en leur potentiel ? La Cote d’Ivoire a un bon groupe. Maintenant, il faut également que els joueurs démontrent que les problèmes d’égo qu’on leur reproche à tort ou à raison n’existent pas. S’ils sont solidaires, les ivoiriens peuvent faire quelque chose au Brésil.

Le Nigéria dispose de jeunes qui jouent sans complexe. Ils l’ont démontré lors de la dernière CAN qu’ils ont remporté haut la main et lors des éliminatoires de ce Mondial-2014. Et s’ils continuent sur cette lancée, je suis sur qu’ils pourront aller le plus loin possible dans cette coupe du monde.

Quant au Cameroun, j’avoue que je ne les sens pas, pas autant en tout cas que lors de ses précédentes participations au Mondial. Ce n’est plus cette équipe camerounaise qui faisait rêver les Africains. Malgré tout, le Cameroun a une belle carte à jouer contre la Croatie et le Mexique sachant que le Brésil semble hors de portée. Bref, avec un Samuel Eto’o au mieux de sa forme, le Cameroun peut créer la surprise.

Aujourd’hui, en Afrique, on ne peut pas faire sans l’Algérie qui a de jeunes talents. Elle peut aussi créer la sensation dans un groupe à sa portée. Je mise sur cette équipe d’Algérie qui n’est pas très attendue. Contrairement aux autres représentants africains, le Ghana est dans une poule très compliquée. Mais j’ai confiance aux black Stars. Je sais que les ghanéens seront très attendus car ils ont atteint les quarts de finale de la dernière édition ».

©Stades