PARTAGER
gana
Idrissa Gana Gueye et René Girard

En s’imposant 2-1 contre Bordeaux dans son Grand Stade, le LOSC s’est rapproché d’une qualification pour les tours préliminaires de la Ligue des Champions. Un succès bâti sur l’exigence de son coach René Girard et de sa jeunesse montante.

René Girard a de quoi être soulagé. Après le succès du LOSC contre les Girondins (2-1), il ne manque plus que trois points à son équipe pour s’assurer de disputer les deux derniers tours qualificatifs à la C1. Mais sur le bord de la pelouse, le technicien a souvent cogité, remué, recadré, crié… pas toujours satisfait de ses troupes et souvent rattrapé par son perfectionnisme. «Avec un peu plus d’application, nous aurions pu marquer davantage», a d’ailleurs rapidement souligné le technicien après coup. Avec des Ryan Mendès (24 ans), Divock Origi (19 ans), Pape Souaré (23 ans) et, dans une moindre mesure, Idrissa Gueye (24 ans) rompu depuis longtemps au haut niveau, les Dogues paient parfois leur inexpérience.

«Le coach se trouve à la fois proche des jeunes mais aussi très pointilleux. Il nous met toujours en confiance et nous donne l’opportunité de montrer ce que l’on vaut sur le terrain. Avant la gagne, il nous inculque les valeurs du travail. Pour lui, c’est simple, les jeunes doivent bosser plus que les anciens», confirme le Sénégalais Idrissa Gueye.

 

FF