PARTAGER
Alain Giresse

Les Lions connaissent leurs adversaires sur le chemin du Maroc. Pour prendre part à la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations 2015, le Sénégal devra glaner le maximum de points face à l’Egypte et à la Tunisie, deux de ses adversaires dans le groupe G.

C’est le résultat du tirage au sort des éliminatoires de la 30e édition prévue, du 17 janvier au 8 février 2015, dans le royaume chérifien. En plus de ces deux grosses pointures du football africain, les Lions devront aussi affronter le vainqueur des préliminaires devant opposer, d’une part, le Burundi au Botswana et, d’autre part, la Centrafrique à la Guinée-Bissau. Le vainqueur de ce match de barrage va compléter le groupe G qu’Alain Giresse trouve « ni difficile ni facile ». Car, à ce niveau de la compétition, « il n’y a pas de petits adversaires », insiste le sélectionneur français des « Lions » qui, en fait, « s’attendait à tout dans ce tirage. Maintenant, c’est sur le terrain que tout va se décider », résume-t-il.
Naturellement, le coach des « Lions » accorde beaucoup de respect à ses adversaires. A commencer par l’Egypte, « un grand pays de foot au niveau africain. Toutefois, les deux autres adversaires ne sont pas à négliger. La qualification reste l’objectif pour tout le pays. Et c’est cela la première motivation. On n’a pas besoin d’une autre motivation pour aborder ces qualifications », rappelle Alain Giresse qui souhaiterait recevoir ses matches à Dakar sur un terrain du stade Léopold Sédar Senghor dans un bon état. Absente des deux précédentes éditions, Gabon-Guinée Equatoriale (2012) et Afrique du Sud (2013), l’Egypte reste le pays le plus titré avec sept sacres africains à son palmarès.

©Lesoleil