PARTAGER
Mbaye Badji

Des résultats décevants, un groupe fébrile et maintenant un entraîneur qui boude. Yeggo est plus que jamais dans la tourmente. El Hadji Mbaye Badji n’a, en effet, pas fait signe de vie depuis une dizaine de jours, une attitude qui n’a pas plus au président du club, Abdoulaye Touré, qui parle d’« abandon de poste ». 

Les choses deviennent de plus en plus compliquées pour Yeggo qui nage en pleine déluge. Alors que l’équipe traverse une situation très difficile, elle devra maintenant gérer un autre problème : trouver un autre entraîneur pour tenter de sauver le navire en péril. C’est, en tout cas, une hypothèse que n’excluraient pas les dirigeants du club après la bouderie d’El Hadji Mbaye Badji. Depuis une dizaine de jours, l’entraîneur de la formation sicapoise n’a pas fait signe de vie. Mardi, lors de la réception du Port, c’est Chérif Diop qui était sur le banc des « Vert ». Ces derniers ont concédé le match nul qui n’arrange pas la situation. Au sortir de cette rencontre, le président n’a pas esquivé la question que tout le monde se posait.

Abdoulaye Touré a qualifié l’attitude du technicien comme un abandon de poste. « Nous avons constaté son abandon de poste depuis le match contre l’Université de Saint-Louis en Coupe, parce qu’il n’a pas été limogé par le club et on n’a pas reçu sa démission, malgré les résultats catastrophiques qu’il nous a laissés », a déclaré, furieux, le patron du club. Le président de Yeggo semble indiquer qu’El Hadji Mbaye Badji a quitté le navire, alors que les raisons de le limoger ne manquent pas. En convoquant le bilan désastreux du technicien, il a clairement justifié sa position. « Quand on lui remettait l’équipe, on était premier avec trois points +1. Il est venu avec neuf défaites, dont huit consécutives. Malgré cela, il n’a pas été limogé. On ne l’a toujours pas remercié d’ailleurs, mais on ne le voit pas », a déclaré M. Touré. Interpelé sur les raisons de son comportement et les allégations de son président, l’intéressé a préféré garder le silence. « Je n’ai aucun commentaire à faire. Je préfère ne rien dire », a répondu Mbaye Badji. Toujours est-il que la tension reste encore vive entre le technicien et ses dirigeants.

A l’origine du problème, la sortie en Coupe du Sénégal face à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et la décision de l’ancien international de ne pas poursuivre le match après la blessure de son gardien suite à des incidents. « Il a reconnu que c’est effectivement lui qui a demandé à ne pas jouer, parce que son gardien a été blessé. On lui a vigoureusement reproché d’avoir pris cette décision dont il n’avait pas la responsabilité et de ne pas avoir pris contact avec les autorités du club avant d’agir de la sorte », a regretté Abdoulaye Touré. Il a, par ailleurs, précisé que « le club est en règle avec lui. Il n’est pas venu bénévolement à Yeggo, club avec lequel il est lié par un contrat. Aujourd’hui, le club ne lui doit absolument rien sur le plan financier ».

©Lesoleil