PARTAGER

Abdoulaye Bao, vice-président de Ndiambour de Louga (ligue 2), souhaite un large rassemblement pour sauver l’équipe fanion de la ville de Louga, dernière de la poule B et relégable en National 1 (division 3).

‘’Nous devons taire nos divergences et tirer dans le même sens pour sauver cette équipe qui est le trait d’union entre tous les Lougatois’’, a dit M. Bao 5-ème vice-président du Ndiambour, dans un entretien téléphonique avec l’APS.

Craignant de voir le syndrome de la Jeanne d’Arc s’emparer de son ‘’club de cœur’’, il a appelé à une réunion de mobilisation dimanche à 10 heures au centre El Hadj Omar Bongo de Louga.

‘’L’heure est grave et tous les supporters et sympathisants doivent mesurer les dangers d’une telle relégation pour l’image de notre ville’’, a dit M. Bao qui s’est présenté comme  »un dirigeant meurtri dans sa chair » par cet état de fait.

 »Personne n’a le doit de regarder le Ndiambour tomber aussi bas. C’est une équipe qui reste un trait d’union, un symbole dans le paysage du sport national en général et celui du football en particulier », a-t-il dit, avant d’appeler à un sursaut général pour sauver ‘’le soldat Ndiambour’’.

‘’On va battre le rappel des troupes pour sauver notre équipe de la relégation, parce qu’il est encore temps’’, a martelé le dirigeant lougatois.

A quatre journées de la fin du championnat de ligue 2, le Ndiambour de Louga est dernier de la poule B avec neuf points, deux points de moins que le premier non relégable, Ndar Guedj (11 points).

APS